Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

social

  • VIOLENCE ENCORE !

    PLAN SOCIAL NSF YAINVILLE, 64 FAMILLES

    09.04.2008

    PLAN SOCIAL GENERAL MOTORS STRASBOURG, 168...

    09.04.2008

    PLAN SOCIAL LE MONDE, 130 FAMILLES.

    09.04.2008

    PLAN SOCIAL Forest Liné CAPDENAC, 40 FAMILLES

    09.04.2008

    PLAN SOCIAL ONTEX LUNEL-VIEL, 136 FAMILLES


      
    Un petit commentaire en passant.
    Les médias nous tympanisent avec la fermeture de Gandrange qui concerne la suppression de 575 postes.
    Or si l'on additionne les plans cités dans cette note nous comptons 538 disparitions de postes.
    C'était pour dire que Gandrange, c'est l'arbre qui cache la forêt.

  • BAISSE DU CHOMAGE ET FARIBOLES.

    1681850702.jpg   

    Il y a ce que l’on nous raconte et il y a la vérité.

    La fin du chômage n’est pas nécessairement une bonne nouvelle.

    Cette déclaration peut sembler surprenante mais elle est cependant réelle.

    La fin du chômage n’est pas une réussite de la politique de M. Sarkosy et de ses amis, elle n’est que la conséquence du vieillissement des populations.

    Depuis plusieurs année le retour au plein emploi est attendu il n’est que la conséquence du départ à la retraite des générations du baby-boum.

    J’étais, naïf que je suis, de ceux qui se réjouissaient de cette baisse du chômage.

    Je pensais que c’était enfin l’occasion pour les salariés de pouvoir peser sur leur destin, de devenir enfin important, de pouvoir négocier dans une relation rééquilibrée avec les entreprises.

    Mais ce rêve ne se réalisera pas.

    Car le programme n’est pas celui attendu. Nous assistons au contraire à un dépeçage en règle de notre industrie, de nos savoir faire et de nos emplois.

    Dans tout les secteurs le progrès technique est au service du moins disant social et la technologie est au service de ceux qui mettent en place ce système d’asservissement.

    Alors aujourd’hui encore, et si mon modeste blog me le permet, même si je ne touche qu’une seule personne, inlassablement je prouverai que l’on nous ment de manière éhontée.

    Car c’est bien le fond du problème, le mensonge et la déformation des réalités qui se font toujours au profit des mêmes.

    C’est parti, dans un premier temps regardons comment nous présente aujourd’hui la presse aux ordres les chiffre du chomage.

    L’Express est une publication idéale pour nous donner la version officielle du parti ( ben oui nous sommes aujourd’hui dans un pays avec un parti unique, l’UMPS, non?).

     

    Source : http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=66423&1536

    Nicolas Sarkozy a vanté à Vesoul, en Haute-Saône, les derniers chiffres du chômage et l'apprentissage, trois jours avant des élections municipales périlleuses pour sa majorité présidentielle.

    Dès son arrivée au Centre de formation et d'apprentissage (CFA) de Vesoul, qui forme 850 jeunes à 17 métiers, le chef de l'Etat a salué la "bonne nouvelle" d'un taux de chômage tombé en France métropolitaine à 7,5% en 2007, selon l'Insee."Le taux de chômage n'a jamais été aussi bas depuis 25 ans", a-t-il dit. "Il n'y a aucune autosatisfaction" car "la route est encore longue" jusqu'au plein emploi, a-t-il ajouté.Le président de la République n'en a pas moins mis en avant sa politique économique et rejeté l'idée que la baisse du taux de chômage se payait d'une explosion du travail précaire."Il n'y a pas lieu à polémiquer, il y a lieu à continuer. Cette stratégie économique porte ses fruits", a-t-il dit.Plus tard, lors d'une table ronde sur l'apprentissage et l'insertion professionnelle dans le petit théâtre de cette municipalité UMP, il laissera aussi tomber la modestie pour s'attribuer "une petite responsabilité" dans ces résultats.

    Non, Nicolas, il n’y a " aucune autosatisfaction à avoir ", je vous en donne acte Monsieur le Président.

    Non, Nicolas, la route n’est pas encore très longue avant le plein emploi et vous le savez très bien !

    Mais si, Monsieur le Président, les emplois que vous nous laissez occuper sont des emplois au rabais et votre politique vise à les rendre encore plus précaires et encore moins bien payés.

    Il est temps de vous dévoiler le rapport.

    Car aujourd’hui tout est rapport, rien n’est laissé au hasard.

    J’ai pu accéder à un rapport de la DRESS que vous pourrez consulter depuis le site du ministère de l’emploi ici : 

    http://www.travail-solidarite.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques/publications/etudes-resultats/no-355-vieillissement-protection-sociale-europe-aux-etats-unis-6763.html

    Et que nous annonce ce rapport ?

    Que...

    Les liens entre démographie et évolution économique : le rôle des taux d’activité

    Pour simuler les conséquences de cette évolution démographique au niveau de l’activité économique et du financement de la protection sociale, un modèle est utilisé (encadré 2). Bien que très simplifié, il prend en compte les situations initiales du marché du travail des différents pays et simule l’évolution économique en tenant compte de la contrainte démographique. L’hypothèse centrale, commune à la plupart des projections de long terme, est une première phase de retour au plein-emploi, c’est-à-dire à un taux de chômage fixé par hypothèse à 5% (pour les pays qui dépassent ce seuil). Durant cette phase, c’est donc la croissance et les gains de productivité, fixés de façon exogène, qui déterminent la croissance de l’emploi.Dans les pays qui connaissent un niveau de chômage élevé en début de période, le retour au plein-emploi, qui survient entre 2010 et 2015, est accéléré par le vieillissement et la décroissance consécutive des ressources en maind’oeuvre(tableau 2). Une fois le pleinemploi atteint (2e phase de la simulation), le taux de croissance du PIB devient limité, à productivité du travail donnée, par l’offre de travail disponible qui dépend elle-même de l’évolution de la population active.

    Ainsi, et en tenant compte des chiffres de l’ONU, le retour du plein emploi en France est prévu pour 2014 et Monsieur Sarkosy n’y sera pour rien.

    J’ai beau écouter quotidiennement les radios et TV nationales je n’ai pas entendu un seul commentateur préciser que la baisse du chômage n’est liée qu’aux résultats mécaniques du vieillissement de la population.

    Pour finir ce petit billet sans prétention je voulais vous donner la date de parution de ce rapport, car en matière de démographie il n’y a guère de surprises :

    Novembre 2004.

    Hé oui, déjà plus de 3 ans.

    Vous le trouverez ici : http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er-pdf/er355.pdf

    CQFD!

  • DERNIERE FOURNEE

    1381933750.jpg

     

    sans commentaire.

     

  • PLANS SOCIAUX SKF ET SONY.

    Plan social skf : 200 familles.

    Plan social Sony : 200 à 230 familles.

    ICI

     

  • LE POINT.

    FAIRE LE POINT AU 27 FEVRIER.

    Il est temps de faire un point et de compter les famille touchées.

    Au 27 février nous pouvons déjà écrire que 3952 familles vont être touchées par les plans sociaux recensés.

    La liste ci-dessous :

    PLAN SOCIAL DMC MULHOUSE, 204 FAMILLES

    27.02.2008

    PLAN SOCIAL CHAPPEE, BAXI, 110 FAMILLES.

    26.02.2008 | Commentaires (4)

    PLAN SOCIAL CRUDETTES PERPIGNAN POMONA, 70...

    25.02.2008

    PLAN SOCIAL AVONA DUBOUIS GLEIZE, 97 FAMILLES

    25.02.2008

    PLAN SOCIAL ASTEEL DOUARNENEZ, 50 FAMILLES

    23.02.2008 | Commentaires (6)

    PLAN SOCIAL SMOBY JURA, 500 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL DUNLOP, 478 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL BISCUITERIE JEANNETTE, 22 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL DULAC MEDIA, 45 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL ARCELOR MITTAL, 600 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL MICHELIN KLEBER, 826 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL ARC INTERNATIONAL, 560 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL ALCATEL LUCENT, 300 FAMILLES

    23.02.2008

    PLAN SOCIAL LE CABANON, 90 FAMILLES.

    23.02.2008
  • PLAN SOCIAL DMC MULHOUSE, 204 FAMILLES

    1778993222.gif

    Le textile encore, dans un silence assourdissant.

    clic image DMC.

     

  • PLAN SOCIAL DUNLOP AMIENS

    8eac9b6e07dd301ce910d5620d42ff5e.jpg

    FICHE PLAN SOCIAL EN COURS OU A VENIR.

    478 salariés

    Date :

    Janvier février 2008

    Société ;

    Goodyear-Dunlop

    Effectifs :

    2 700 salariés sur site

    Région, ville :

    Amiens

    Secteur, activité

    Pneumatiques

    Propriétaire :

    Goodyear-Dunlop

    Causes alléguées :

    Côté direction, l’argument est toujours le même. Les coûts de fabrication seraient trop élevés et seule la suppression d’une équipe de travail pourrait permettre de redresser la barre. Et d’insister lourdement : "Ce projet de réduction de la production inscrit les sites d’Amiens dans un mouvement de déclin inéluctable." Dans la foulée pourtant, elle invite les syndicats à venir renégocier le passage en 4 x 8 que les salariés avaient refusé massivement

    Nombre de salariés concernés :

    478 suppressions d’emplois sur un total de 2 700 salariés

    Actions des salariés :

    "Grève". Localement, les élus veulent encore y croire. Claude Gewerc, président socialiste du Conseil régional, invite tout le monde à la table des négociations, et promet d’aider l’entreprise si un accord est trouvé. Il reconnaît "la position dure de la direction", dont le groupe est "en position de force avec soixante sites dans le monde", mais rappelle que les salariés d’Amiens ne sont pas des jusqu’auboutistes. Preuve en est : "Aux Etats-Unis, les salariés aussi sont en grève." Cet appel à la raison pourrait porter ses fruits : certaines organisations syndicales, face à la pression de la direction de Dunlop, seraient prêtes à renégocier. Ont-elles vraiment le choix ?

    Divers infos :

    La démocratie en entreprise a ses limites. Suite au rejet du projet de réorganisation du temps de travail par référendum, en octobre 2007, par 64 % des salariés de Goodyear-Dunlop à Amiens, la direction a répondu hier par l’annonce de 478 suppressions d’emplois sur un total de 2 700 salariés. Une réduction d’effectifs équivalente au projet initial, sauf qu’à l’époque, promettait la direction, c’était "sans licenciements secs", et étalé sur trois ans. Cette fois-ci, c’est l’amorce d’un "plan de sauvegarde de l’emploi" (ex-plan social) qui a été présenté hier matin en comité central d’entreprise, et pour la seule année 2008.

    "Acharnement". Deuxième coup de bambou : cette réduction d’effectifs, qui fait suite à une baisse programmée de la production de 23 %, ne serait qu’un début, suggère la direction. De nouvelles réductions d’activité pourraient suivre bientôt, avec, à la clé, d’autres licenciements. Sur place, c’est la consternation : "Ils nous font payer cash notre non au referendum", s’insurge Fabrice Bertin, délégué syndical CFDT du site, qui avait appelé à voter contre la mise en place des 4 x 8 en octobre dernier. Pour rappel, ce système prévoyait de faire travailler les salariés de la semaine sur vingt-deux week-ends par an ainsi que certains jours fériés, pour une augmentation de 64 euros net par mois. Pour les postés du week-end, le temps de travail passerait de 28 à 35 heures, mais sans hausse de salaire, si ce n’est le versement d’une prime de 1 000 euros. Le projet envisageait également des semaines de 45 heures durant la période d’été, "au pire moment de l’année, quand autour des machines la température atteint 40 à 50 degrés", souligne la CFDT.

    Comme d’autres syndicalistes, Fabrice Bertin s’attend, lui aussi, à "une nouvelle vague de licenciements très rapidement".

    Franck Buire, secrétaire de la section SUD de Dunlop, ne comprend pas "l’acharnement de la direction" et craint que "les deux sites ne finissent par fermer". Pour SUD, "le référendum a été organisé pour culpabiliser les salariés". A la CGT, on s’attendait déjà, depuis novembre, à des licenciements "par vengeance".

    La Tribune.fr - 14/02/08

    Meilleure performance que prévu pour Goodyear

    Le leader de la fabrication de pneus aux Etats-Unis a enregistré un bénéfice net au quatrième trimestre de 2007 de 52 millions d'euros.

    Goodyear a agréablement surpris les marchés grâce à la hausse des prix de pneus et à son recentrage sur les pneus de marque, plus rentables. Le premier fabricant de pneus américain a enregistré au quatrième trimestre 2007 des résultats meilleurs que prévu, a-t-il annoncé ce jeudi. Après des pertes de 358 millions de dollars, au quatrième trimestre 2006 - le groupe avait été confronté pendant cette période à une grève de trois mois-, le bénéfice net de Goodyear s'est élevé à 52 millions de dollars, soit 23 cents par action.

    http://www.latribune.fr/info/Meilleure-performance-que-prevu-pour-Goodyear-~-ID44DB2930E34FD8A1C12573EF00536EFF

    Source :

    http://www.daily-bourse.fr/news.php?news=AFP080212172156.oj7d530r

    http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/306015.FR.php

  • PLAN SOCIAL BISCUITERIE JEANNETTE

    0bf1bd7dd96c4ea9df663407a5ff5848.gif

    FICHE PLAN SOCIAL EN COURS OU A VENIR.

    22 salariés

    Date :

    Février 2008

    Société ;

    Biscuiterie Jeannette.

    Effectifs :

    78 salariés

    Région, ville :

    Caen

    Secteur, activité

    Bicuiterie.

    Propriétaire :

    En 2001, alors en liquidation judiciaire et promise à la fermeture, la biscuiterie a été reprise par Charles Palenfo et l'homme d'affaires Jean-Claude Cherrier. Elle employait à ce moment 63 salariés, pour 10 millions d'euros de chiffre d'affaires.

    Causes alléguées :

    jeudi 21 février 2008

    A l'origine des difficultés, " une perte de marchés " dans la grande distribution, explique Françoise Bacon, déléguée CGT chez Jeannette. " Le fond du problème remonte à juin 2006, détaille Charles Palenfo, le directeur général (1). Nous avons dénoncé et abandonné deux références premiers prix. Ces marchés nous faisaient perdre de l'argent, mais la centrale d'achat refusait de renégocier les prix. Ensuite, elle nous a sanctionnés en nous retirant trois autres produits. " Des déréférencements effectifs au printemps dernier.

    " On a alors décidé de réadapter l'outil à notre production. Mais nous avions aussi des projets. Nous hésitions donc à nous priver de personnes compétentes. Finalement, au dernier trimestre 2007, nous avons décidé de rendre le plan social effectif ", décrit Charles Palenfo. " La hausse énorme du coût matières premières " est venue s'ajouter aux difficultés initiales, constate de son côté Françoise Bacon. Qui revient sur le calendrier : " En janvier, le tribunal de commerce a décidé d'une poursuite d'activité de Jeannette, sans redressement judiciaire. Car la société n'était pas en cessation de paiement. En revanche, le plan de sauvegarde, les licenciements ont été maintenus. "

    Nombre de salariés concernés :

    22 salariés

    Actions des salariés :

    La déléguée syndicale poursuit : " Lundi, la direction a donné la liste des employés concernés. Je suis révoltée, inquiète. Je pense que, au vu des critères de licenciement, certaines personnes, élevant seules des enfants, ne devraient pas y figurer. "

    Divers infos :

    Aidez les en commandant des gâteaux sur leur site internet :

    http://www.jeannette.fanavenue.com/Multimedia/shim.gif

    Source :

    http://www.caen.maville.com/La-biscuiterie-Jeannette-supprime-22-postes-/re/actudet/actu_loc-566333------_actu.html

  • PLAN SOCIAL DULAC MEDIA EVREUX.

    b09a0f0ba2df3ffd554f07f6036b9d47.jpg

    FICHE PLAN SOCIAL EN COURS OU A VENIR.

    45 salariés

    Date :

    Février 2008

    Société ;

    Dulac Media Partenaire, basée à Pacy-sur-Eure, dans l'Eure.

    DULAC MEDIA PARTENAIRE a été créée par Simon DULAC en mai 2005 avec l'appui de cadres de l'entreprise. Cette société a repris l'activité de DULAC IMPRIMERIE fondée en 1962 par François DULAC.

    Effectifs :

    PME de 145 salariés

    Région, ville :

    SAS, Président M. DULAC Simon

    Dulac Média Partenaire

    27120 PACY-SUR-EURE

    Secteur, activité

    Imprimerie

    Propriétaire :

    Dulac média, SAS

    Causes alléguées :

    La difficulté aujourd'hui pour cette PME de 145 salariés, spécialisée dans l'impression noir et couleur sur rotative, le brochage et le routage, se résume à la perte de 80% du chiffre d'affaires réalisé avec un client majeur, le journal Télé Z, qui lui fait perdre 19% de son chiffre d'affaires global, et un marché en récession.

    Mais pour le P-DG, qui ne souhaite préciser le plan social avant de l'avoir présenté au comité d'entreprise dans quelques jours, il est urgent de s'inquiéter de l'avenir de l'imprimerie, en France et dans le monde : " Tous les segments d'activité sont touchés, et même les plus grandes entreprises mondiales, comme le canadien Québecor, le N°2 mondial. Il y a une vraie crise. En France, de nombreux investissements de productivité ont été réalisés ces dernières années, souvent par mimétisme, dans un esprit de croissance du marché. Mais aujourd'hui, c'est l'inverse qui est à l'ordre du jour, et 2008 s'annonce encore plus difficile que 2007 dans un marché concurrentiel avec le recul de la publicité ".

    Nombre de salariés concernés :

    La direction de l'imprimeur français Dulac Media Partenaire a annoncé mardi lors d'un comité central d'entreprise la fermeture de son imprimerie d'Evreux dans l'Eure et la suppression des 45 emplois du site. L'autre usine à Pacy-sur-Eure, où se trouve également le siège social, continue, elle, de fonctionner. Elle y emploie une centaine de salariés dans l'impression noir et couleur sur rotative, le brochage et le routage.

    Actions des salariés :

    Non communiqué.

    Divers infos :

    20/02/2008

    La direction de l'imprimeur français Dulac Media Partenaire a annoncé mardi lors d'un comité central d'entreprise la fermeture de son imprimerie d'Evreux dans l'Eure et la suppression des 45 emplois du site. L'autre usine à Pacy-sur-Eure, où se trouve également le siège social, continue, elle, de fonctionner. Elle y emploie une centaine de salariés dans l'impression noir et couleur sur rotative, le brochage et le routage.

    http://www.usinenouvelle.com/article/l-imprimerie-dulac-fermera-son-site-d-evreux.131613

    Sources :

    http://www.dulacmedia.com/

    http://www.usinenouvelle.com/article/plan-de-sauvegarde-a-l-imprimerie-dulac.130755