Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le vrai sens de Noël.

     

    200802070888_zoom.jpg

    Un texte pour Noël.....trouvé ici :

    Le vrai sens de

    Noël

    En ce dernier mois de l'année, ne convient-il pas de rappeler quel est le vrai sens de Noël ? Tant de nos concitoyens semblent l'avoir oublié. Mais peut-être ne l'ont-ils même jamais su ?

     

    Me trouvant une fois, en ce mois de décembre, dans une ville où j'avais été invité pour des réunions, je faisais quelques pas dans une rue commercante où les gens couraient, ça et là, s'afférant à faire leurs derniers achats, en vue de la fête ; de la fête de Noël, bien sûr! Dans cette rue se trouvait un petit magasin "pas comme les autres" dirons-nous. Une "Maison de la Bible", dont la devanture fort bien décorée du reste, se chargeait de rappeler aux passants le pourquoi de cette fête du 25 Décembre. Il y était question de Jésus, bien sûr! Et au milieu de divers objets scintillants sous les projecteurs autours desquelles plusieurs versets concernant Noël était écrit en gros caractères, une Bible était ouverte au récit de la nativité. Alors que je quittais la devanture, 2 dames passaient ; jetant un coup d'oeil furtifs vers la vitrine, l'une d'elle s'exclama :"ah ces chrétiens ! C'est incroyable! il faut qu'ils mettent leurs histoires de bon dieu partout et pour tout, même pour la fête de Noël! Inutile de vous dire que j'en suis resté interloqué! Ma surprise passée, je n'ai guère eu de mal à me convaincre que de nos jours, de plus en plus de gens ont grandi dans la plus complète ignorance des vérités les plus élémentaires du Christianisme. Nombreux sont ceux, en effet, qui de nos jours n'ont probablement jamais été à l'Eglise, pas même dans leur enfance ; et n'ont donc pas eu l'occasion de suivre quelque instruction religieuse leur faisant connaître la vie du Christ et sa venue sur la terre, au premier Noël!.

     

    Quelques six siècles avant que l'évènement ne se produise, le prophète Esaïe, poussé par l'Esprit de Dieu, avait fait une révélation dont la bible nous donne connaissance : "Le Seigneur lui-même - écrivait-il - vous donnera un signe. Voici, la vièrge sera enceinte ; elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel" ce qui signifie : "Dieu avec nous"! (1) Quelle étonnante nouvelle que celle de la venue du Fils de Dieu parmi les hommes. A Noël, le Christ est né! C'est là le sens du nom, "Noël", qui veut dire en latin : "jour de naissance".

     

    Mais le prophète n'a pas parlé seulement de la venue du Christ ; il a aussi précisé le lieu de sa naissance : Bethléem, en Palestine ; et il a donné la raison de sa venue sur la terre, le pourquoi de sa mission. Par plusieurs autres prophéties, Esaïe a précisé qu'il serait le Messie, la lumière des nations ; et qu'il apporterait le salut aux hommes. C'est pour cela que ce livre du prophète Esaïe a souvent été appelé :"l'Evangile de l'ancien Testament".

     

    L'Evangéliste Luc rapporte ainsi les faits, au sujet de cette vièrge dont il nous fait connaître le nom : Marie. Un ange de Dieu, nommé Gabriel, lui apparut et lui dit :"Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donnera le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut... Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? L'ange lui répondit : Le saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu... Car rien n'est impossible à Dieu" (2).

     

    Cette incarnation du Christ, dans une nature semblable à la nôtre, pour aussi surprenante soit-elle, est chargée de signification. Elle manifeste tout d'abord l'intérêt du Dieu créateur pour nous, ses créatures. Mais elle témoigne aussi de son amour et de sa miséricorde pour tous les hommes, sans distinction de race ni de rang social.

     

    L'évangéliste Jean exprime, lui aussi, la pensée de Dieu en identifiant le Christ, le Verbe créateur de Dieu, par ces mots :"La Parole a été faite chair et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité... Personne n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique qui est dans le sein du Père est celui qui l'a fait connaître " (3) Ainsi, Jésus-Christ est venu naître sur la terre, se faire homme, pour nous révéler qui est Dieu, le vrai Dieu, créateur de l'univers et de tout ce qui existe dans ce monde et sur la terre. C'est lui qui nous a donné la vie et qui peut nous faire grâce pour toutes nos offences, en nous pardonnant tous nos péchés, si nous le recevons dans notre vie.

     

    L'apôtre Pierre, dans un message qu'il prêcha à Jérusalemn, au lendemain de la fête de la Pentecôte, affirmait :"Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devions être sauvés" (4). Il parlait bien là du Seigneur Jésus-Christ, le même Jésus, Emmanuel, dont avait parlé Esaïe dans ses prophéties ; celui qui, là encore conformément à ce qui avait été annoncé, venait d'être crucifié à Jérusalem, et que Dieu venait de ressusciter d'entre les morts. C'est ce dont Pierre et les autres apôtre rendaient tous témoignage avec force.

     

    Qui saurait compter toutes les heureuses conséquences que cette venue du Fils de Dieu sur la terre a pu avoir pour notre humanité et pour la vie de tous ceux et de toutes celles qui ont cru en Lui ? Les conséquences de la venue du Sauveur des hommes demeurent, encore aujourd'hui, pour tous ceux qui croient. La Bible affirme que si nous croyons en Jésus-Christ, le Fils de Dieu et si nous l'acceptons comme le Sauveur de notre vie, nous découvrons alors qu'Il vient vivre sa vie en nous. Il vient vraiment, par son Esprit, demeurer en nous. Ce n'est plus seulement : "Emmanuel - Dieu avec nous" ; mais c'est : "Dieu en nous" - Dieu vivant en nous.

     

    Cette présence effective du Christ en nous est une réalité qui dépasse la fiction. Le témoignage de nombreux passages des écrits du Nouveau Testament, dans la Bible, nous confirme cette intention de Dieu de faire de tout vrai chrétien une habitation de Dieu en Esprit. Voyons par exemple ce que l'apôtre Paul affirme : "En Christ, vous êtes édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit ... Le Christ habite dans vos coeurs par la foi" (5). Voyons encore ce qu'en dit l'apôtre Jean :"Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui ; et nous connaissons qu'Il demeure en nous par l'Esprit qu'Il nous a donné" (6).

     

    Le vrai Noël ne peut être réduit à une simple fête, en famille, ou entre amis ; une fête où lumières, cadeaux et victuailles font bon ménage pour réjouir le coeur des hommes et faire marcher cette société de consomation que nous nous sommes fabriqués. Le vrai Noël est et doit rester l'événement sans précédent qui a ouvert toute grande la porte du salut pour l'humanité perdue. Il faut donc que chacun sache que, ce jour là, le Christ est vraiment venu dans le monde pour sauver les pécheurs que nous sommes.

     

    La Bible dit :"Quiconque croit en Lui ne sera point confus" (7). Ce quiconque, c'est moi, c'est vous, c'est chacun de nous! Alors écoutons cet appel que Dieu fait retentir dans sa Parole et qui s'adresse à chacun d'entre nous :"Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur..." (8).

     

    Chers auditeurs, c'est dans cette unique perspective que je me permets de vous souhaiter, ainsi qu'à votre famille, un Noël béni ; Ce sera un vrai Noël, parce que chacune et chacun, parmi vous, aurez compris, du plus jeune au plus âgé, la véritable signification de cette fête. Si non, comment pourrait-il encore être question d'un vrai Noël!

     

    Note : (1) Es. 7.14 - (2) Luc 1.31 à 36 - (3) Jean 1, 14 et 18 - (4) Act. 4.12 - (5) Eph. 2.22 et 3.17 - (6) I Jean 3.24 et 4.15 - (7) Rom. 10.11 - (8) Act. 3.19)

  • MELENCHON CHON CHON, POL POT DE LA VACCINATION ?

    staline_humanite1.jpg

    Un article du très médiatique Docteur Lehmann, généraliste sur Merluchon l' agent du système déguisé en opposant......

    Y'en a marre de ces rigolos qui nous font perdre notre temps dans de fausses oppositions....et Mélenchon est un maître de l'imposture....

     

    "On se voudrait Jaurès… " : Lettre ouverte au sénateur Mélenchon à propos de grippe H1N1 et de vaccin…

    extraits :

     

    "C’était dimanche 29 Novembre, donc, sur le plateau de l’émission de Pierre Weill, « C’est demain la veille » sur France-Inter. Comme l’annonce le site de la radio, « Chaque dimanche, entouré de plusieurs personnalités ( éditorialistes, politiques, économistes…) Pierre Weill anime, en direct, le débat autour des perspectives de l’actualité de la semaine à venir. »

    On t’a invité, tu es venu. Dans la position du contorsionniste qui critique le système médiatique et y participe pourtant…"..........

     

    ...........Car faisant fi d’argumentations scientifiques que tu avais probablement parcouru d’un derrière distrait et auxquelles tu n’entravais que pouic : (vaccination de masse contre vaccination ciblée, vaccin avec ou sans adjuvant, technique de vaccination proposée pour les vaccins multidoses et risques d’erreur ou de contamination, irresponsabilité juridique des laboratoires, profil de l’épidémie, étude des vagues pandémiques dans les pays déjà touchés avant le nôtre, définition des personnes à risque, répartition et mortalité des syndrômes de détresse respiratoire aigüe, date de disponibilité des vaccins par rapport au déclenchement de l’épidémie, analyse des vagues annuelles de grippe saisonnière…), tu livras le fond de ta pensée :

    Les médecins et les infirmiers, ces gueux, pourtant premiers concernés au quotidien, rechignaient à la vaccination ? Qu’importe ! Il fallait rendre pour les professionnels de santé hospitaliers la vaccination obligatoire :

     

    « Voilà une pression qu’il faudrait exercer sur eux ! » (sic)

     

     

  • RAISONNER DIEU AVEC ST THOMAS

    040622-Raisonnement.jpg

     

    source.

    Thomas d'Aquin dit qu'il y a cinq voies (quinquae viae) pour prouver que Dieu existe :

    par le mouvement[31] : les choses sont constamment en mouvement, or il est nécessaire qu'il y ait une cause motrice à tout mouvement. Afin de ne pas remonter d'une cause motrice à une autre, il faut reconnaître l'existence d'un « Premier moteur non mû » : c'est Dieu.

    par la causalité efficiente (ex ratione causae efficientis) : nous observons un enchaînement de causes à effet dans la nature, or il est impossible de remonter de causes à causes à l'infini ; il faut nécessairement une Cause Première : c'est Dieu.

    par la contingence : il y a dans l'univers des choses nécessaires qui n'ont pas en elles-mêmes le fondement de leur nécessité. Il faut donc un Être par Lui-même nécessaire qui est Dieu.

    par les degrés des êtres : preuve reprise de Platon, qui a remarqué qu'il y a des perfections dans les choses (bien, beau, amour, etc.) mais à des degrés différents. Or il faut nécessairement qu'il y ait un Être qui possède ces perfections à un degré maximum, puisque dans la nature toutes les perfections sont limitées.

    par l'ordre du monde : on observe un ordre dans la nature : l'œil est ordonné à la vue, le poumon à la respiration, etc. Or à tout ordre il faut une intelligence qui le commande. Cette Intelligence ordinatrice est celle de Dieu.

    Thomas d'Aquin n'avait aucunement pour but de prouver l'existence de Dieu ; il s'adressait en effet à des étudiants en théologie (c'est-à-dire des frères prêcheurs, des prêtres, etc.), pour lesquels cette existence était considérée comme acquise. L'intention de Thomas d'Aquin était plutôt de montrer que l'on pouvait accéder à Dieu au moyen de la raison naturelle, en partant de ce que l'on constate du monde[32]. C'est pourquoi il ne propose pas de « preuves », mais des « voies ».

    Autrement exposés :

    - Tout ce qui est ordonné vers une fin suppose un esprit. Or toutes les choses naturelles sont ordonnées vers une fin. Il doit donc il y avoir un esprit par lequel les être naturels sont ordonnées vers une fin.

    - Le simple fait que les choses (l'univers, le monde, tout ce qui contient de la matière) sont en mouvement, nous renvoit à la nécessité d'un « premier moteur », c'est-à-dire une première cause de mouvement. Pourquoi ? Parce que tout ce qui est mû, est mû par autre chose. Or, toute série de causes dépend nécessairement d'une première cause. Il y a donc nécessairement un premier moteur qui n'est pas mû.

    - Rien ne peut être cause de soi-même, parce que pour l'être, il faudrait qu'il ait existé avant lui-même. Ce qui est absurde. Il faut donc remonter à l'infini les causes efficientes. Mais s'il n'y avait pas de première cause efficiente, il n'y aurait pas non plus de dernier effet et encore moins de causes efficientes intermédiaires. Or, on voit bien que dans la nature, il y a un ordre de causes efficientes. Il faut donc qu'il y ait aussi une première cause efficiente.

    - Si on considère vrai que : Tous les êtres peuvent ne pas exister. Sachant que rien de ce qui peut ne pas exister ne peut durer éternellement, c'est-à-dire que tout ce qui peut ne pas exister, à un certain moment, n'existait pas. On doit en déduire que TOUS les êtres, à un certain moment, n'existaient pas. Mais s'ils n'existaient à un certain moment, alors il ne devrait rien exister maintenant ! Ce qui est absurde. Il faut donc que la première prémisse soit fausse : Il y a donc (au moins) un être dont l'existence est nécessaire.

    - L'imparfait renvoit en effet toujours à quelque chose qui est plus parfait. Or, il y a des choses moins parfaites, moins vraies, moins bonnes - et qui ont donc moins d'être - que d'autres. Ces degrés de perfection impliquent nécessairement l'existence d'un « maximum ». Or, puisque ce qu'il y a de mieux dans un genre doit être la cause de tout ce qu'il y a dans le genre, (par exemple : ce qu'il y a de parfait dans la bonté doit être la cause de la bonté que l'on trouve dans toutes les choses). Il faut donc conclure qu'il doit y avoir quelque chose qui est cause des êtres et de toutes leurs perfections.

     

  • POINT DE VUE SUBVERSIF

    P0364.jpg

     

    Alain Soral

     

    Chronique d'Alain Soral dans Flash N°29.
    À l'ombre du minaret en flammes !
    Le positionnement politicien de Marine Le Pen est excellent pour le FN.
    La critique du mondialisme c'est la défense de la France.
    La critique de l'islam radical c'est la défense de la France. 
    Les Français sont exaspérés par la violence économique mondialiste.
    Ils sont exaspérés par l'arabisation de la France...
    Marine donne donc l'impression de vouloir sauver la France, mais comme Milosevic qui voulait sauver la grande Serbie (plutôt que la Fédération yougoslave), ne risque-t-elle pas, dans les faits, de la précipiter dans la guerre civile ?
    Et la guerre civile, n'est-ce pas ce que veut l'Empire mondialiste, lui qui prospère partout, en Yougoslavie, au Liban, en Irak... sur les décombres des nations ?
    L'Empire, qui est à Wall Street, et qui sait que pousser le salarié français paupérisé contre l'Arabe lui coûtera moins cher que d'augmenter son salaire, lui redonner un emploi en cessant de désindustrialiser son pays.
    Qui sait que désigner l'Arabe - rhabillé en musulman - comme responsable de ses souffrances, lui évitera lui, de passer à la caisse... et à la casserole.Et c'est forcément électoralement très efficace, puisque là ou il y a le plus de Français qui souffrent de la crise économique, c'est là où il y a, aussi, le plus de musulmans déguisés en Arabes... 
    Des racailles aussi, élevées à l'idéologie libérale de la maille, des meufs et du bling-bling, comme Doc Gynéco et son petit pote Sarkozy junior (dit Mosey), mais de ceux là, étrangement, on ne parle plus, ils ne sont pas musulmans.
    Pourtant ce ne sont pas les musulmans qui volent, qui insultent la police et qui taguent !

    S'assimiler, oui... Mais à quoi ?
    Quant au retour à l'assimilation, je veux bien, mais l'assimilation à quoi ?
    À la France de Sarkozy l'Américain qui fait du jogging avec tee-shirt NYPD et Ray Ban ?
    Quelle légitimité a ce faux Français pour demander aux musulmans de s'assimiler, quand lui et toutes nos élites politiques, culturelles, assimilent à marche forcée la France au communautarisme anglo-saxon ? 
    Comment oser exiger qu'on en finisse avec le communautarisme, quand on va chaque année prendre ses ordres au dîner du CRIF ? Ce CRIF qui, après nous avoir seriné que le problème en France, c'est l'islam, vient de se prononcer POUR les minarets, le communautarisme et la guerre civile ?Plus sérieusement, comment s'assimiler à la culture française en banlieue entre la barre HLM Youri Gagarine, la médiathèque Robert Schuman (membre du premier gouvernement Pétain) et le fast-food Mac Donald ?
    À la limite, moi aussi je suis pour que les musulmanes enlèvent leur foulard dans l'espace public... à condition que les Juifs enlèvent leur kippa. Parce qu'en centre-ville on ne voit pas de foulards mais des kippas, et elles sont réapparues bien avant les foulards...
    Et même si je vous accorde que ces jeunes barbus de trois jours, ces jeunes filles à foulard pour la frime et la drague sont agaçants, plus exaspérantes encore sont les manipulations des autres, cette bêtise de tous, musulmans et gaulois, fonçant tête baissée dans le piège à coup de surenchère identitaire.

    S'il n'y avait pas eu l'immigration de masse...
    Mais la colère ne doit pas nous faire oublier que l'arabisation de la France est d'abord la conséquence de l'immigration, de cette immigration à marche forcée contre la volonté des peuples - de tous les peuples, Français comme Maghrébins - voulue par le mondialisme. 
    Au point de nous faire oublier d'ailleurs qu'islam ne veut pas nécessairement dire arabe...
    Alors au lieu d'aller au clash, en jouant le jeu du "Conflit de civilisations" qui est le jeu de l'Empire, ne devrions nous pas plutôt, nous les nationalistes par patriotisme véritable, donner la parole aux Français musulmans, à ceux qu'on ne voit jamais dans les médias qui invitent de plus en plus complaisamment Marine pour faire le sale boulot - car ce sale boulot, voulu par la classe politique tout entière, de la gauche Caroline Fourest à la droite Alain Finkielkraut, ce sale boulot du ratonneur, il faudra encore que ce soit la droite nationale qui le fasse. La bourgeoisie cosmopolite, elle, veut garder les mains propres ! 
    Alors plutôt que de tomber une nouvelle fois dans le piège de "l'extrême droite", pourquoi ne pas donner la parole à cette nouvelle génération de Français musulmans patriotes, qui sont bien plus nombreux que les femmes en burqa ?
    Exiger que cessent enfin de parler à leur place, pour si mal les défendre, Mélenchon le laïcard, qui croit encore que ce sont les papiers qui font l'appartenance à la nation (les Juifs Allemands aussi, monsieur Mélenchon, avaient des papiers en 33, et ils ont bien dit à Hitler l'autrichien qu'ils étaient plus Allemands que lui ! Sur le papier ils avaient raison mais ça n'a pas suffi.) Que se taise aussi Vincent Peillon le shoatique, qui regarde visiblement plus vers Yad Vashem que vers Gaza. Les musulmans français, ils s'en foutent de la Shoah monsieur Peillon, ce ne sont pas eux qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain, c'est la chambre du Front populaire ! Quant à Julien Dray l'antiraciste, pour lui, après 25 ans de nuisance et d'arnaques, la messe est dite ! Et même le gentil Ramadan, même lui l'universitaire suisse, qu'il laisse aussi parler le musulman français pour qu'il puisse dire enfin à son concitoyen gaulois qui souffre :
    Que l'islam n'est pas une religion arabe, mais universelle.
    Que ses valeurs sont aussi des valeurs de résistance au mondialisme qui nous détruit tous.
    Et que s'ils sont de confession musulmane, en tant que patriotes français, ils sont aussi résolument contre l'immigration, le mondialisme et l'arabisation du pays.
    Qu'ils sont plus encore, contrairement à Cohn-Bendit l'internationaliste, BHL le cosmopolite et Besancenot le métisseur, pour l'indépendance de la France et pour la francisation de l'islam. Et rien dans les cinq piliers de l'islam, rien dans sa théologie ne l'interdit, au contraire.

    Ceux qui voudraient nous pousser à la guerre civile...
    Car si Mahomet est le prophète arabe de Dieu, comme Jésus était juif, Allah, lui, est le Dieu de tous les hommes, et ses valeurs morales sont universelles, contrairement à celles de Philippe Val...
    Il n'y a donc aucune obligation que le musulman français se présente à nous en babouches, avec coupole et minaret. Le Chinois qui se convertit au catholicisme se fait-il débrider les yeux ? Renonce-t-il, pour construire églises et mosquées, au toit pagode de son terroir ? Non. Il faudrait un peu voyager.  Voilà ce que les musulmans français, ayant enfin accès à la parole, et non plus les francs-maçons, doivent dire maintenant aux citoyens français de souche : qu'une mosquée n'a pas en France à être un monument d'importation orientale.
    Que la foi authentique ne se réduit pas à ses signes temporels et contingents et qu'ils sont donc, eux aussi, contre les minarets inutiles et autres signes ethniques dans l'espace public. 
    Qu'en résumé, ils sont eux aussi contre la colonisation.
    Le dire vite, clair et fort au peuple de France en colère, pour ne pas devenir, demain, les boucs émissaires de la crise pilotée par Wall Street, savamment relayée en France par le CRIF et dont Marine, à ne pas plus y réfléchir, risque de devenir le prophète !
    Parce que sur le plan pratique, qu'il y ait loi ou ordonnance anti-burqa, comment dévoile-t-on les femmes dans l'espace public ?
    On envoie des petits bleus, élevés au droitsdel'homme, arracher les fichus de force, dans des lieux de non droit peuplés de sous-prolétaires très nerveux sur le respect, là où, même avec un ballon de basket, les flics ne peuvent déjà plus mettre un pied ?
    Donc la loi anti-burqa c'est du flan, du signe, une déclaration de guerre... 
    Pousser les musulmans humiliés à se radicaliser. Ça n'a pas réussi avec le foulard au moment de la seconde Intifada ? Alors on y retourne avec la burqa avant de bombarder l'Iran (Iran qui, au passage est musulman et perse).
    Ils vont finir par l'avoir leur guerre civile généralisée, nos mondialistes pour qui toute nation solidaire et forte est un obstacle au futur gouvernement mondial, comme en ex-Yougoslavie, en Irak, au Liban, en Palestine !
    Milosevic aussi, au lieu de sauver la fédération yougoslave, a voulu sauver la grande Serbie, et les Serbes ont eu la petite Serbie, avec la partition du Kosovo. Souvenez vous, là aussi BHL, Kouchner et Glucksmann le Tchétchène étaient tous pour les minarets !
    C'est à ça que devraient penser les Français en colère avant d'emboucher les trompettes de la Reconquista et, au lieu de regarder vers les identitaires hollandais ou danois, tous agents de l'Empire et sionistes (comme pour Dantec, le sionisme est un très bon marqueur), ils devraient regarder plutôt du côté du général Aoun, qui connaît, lui, la guerre civile, ses dégâts, ses buts et ses causes ; le général Aoun tendant la main, en véritable patriote, à Nasrallah du Hezbollah...
    Inch'Allah !
    Alain SORAL

  • SORAL LUCIDE, ACTION POLITIQUE, OPPOSITION DE FACADE !

    Comment réellement, à part la colère individuelle, recréer une force POLITIQUE, pour s'opposer à l'incroyable puissance du système ?

    Excellente analyse de SORAL sur l'état de l'opposition dans ce pays aujourd'hui......

    Il propose; sur la fin de l'entretien des solutions alternatives à l'impossible démarche politique.

    Une lucidité qui fait du bien....

     

     

  • Les grandes Compagnies Pétrolières derrière l’arnaque sur le climat de Copenhague

     

    460_0___30_0_0_0_0_0_doc-249.jpg


    Les grandes Compagnies Pétrolières derrière l’arnaque sur le climat de Copenhague

    Version imprimable de cet article Version imprimable
    envoyer l'article par courriel title= Envoyer par courriel

    mardi 8 décembre 2009 par Archétype


    (Source : Alterinfo)

    La grande hypocrisie des principaux globalistes arrivant à Copenhague dans leur luxurieux jets privés et leurs longues limousines n’est pas simplement le fait que leur propre comportement contredit complètement leurs hyperboles suffisantes concernant les émissions de CO2, mais aussi que leur propagande est énergiquement soutenue par les mêmes grandes compagnies pétrolières dont ils accusent les sceptiques du réchauffement climatique d’être à la solde.

    Sans doute l’un des exemples les plus flagrants de copinage dans le milieu du climat ayant émergé du scandale du « Climategate » sont les emails dans lesquels les scientifiques du CRU - le corps qui fournit la plus grande partie des données de base concernant le réchauffement global pour l’IPCC de l’ONU
    - discutent sur la manière dont ils ont mené des réunions avec Shell Oil afin de les lister en tant que « partenaire stratégique » en contrepartie de leur financement dans la recherche sur le réchauffement global induit par l’homme..

    Les emails révèlent aussi que le CRU tentaient également d’obtenir de l’argent des géants pétroliers British Petroleum et Exxon-Mobil, alors appelé Esso.

    http://www.prisonplanet.com/climategate-cru-looks-to-%E2%80%9Cbig-oil%E2%80%9D-for-support.html

    « Alors maintenant c’est qui les compères des compagnies pétrolière ? » demande Anthony Watts. « La prochaine fois que quelqu’un évoque cet argument ridicule au sujet des sceptiques, montrez leur ceci. »

    http://www.prisonplanet.com/climategate-cru-looks-to-%E2%80%9Cbig-oil%E2%80%9D-for-support.html


    La semaine dernière, en avant du Sommet, un « Communiqué pour Copenhague » a été diffusé par les PDGs de plus de 500 sociétés globales pour appeler à des mesures draconiennes au nom des pays développés pour « dé-carboniser leurs économies » - un mouvement qui dévasterait complètement les niveaux de vie et mènerait à des niveaux gargantuesques du chômage.

    http://www.copenhagencommunique.com/images/stories/final-copenhagen-communique-english.pdf


    http://www.prisonplanet.com/obama-pushes-carbon-tax-proposal-that-would-inflict-new-great-depression.html

    Le communiqué exige également qu’un impôt global sur le Carbone soit mis en application par l’intermédiaire d’une Bourse du Carbone. Ayez bien à l’esprit que c’est exactement les mêmes personnes qui appellent à un tel système qui seront bénéficiaires de ces milliards, comme nous le verront plus tard.

    Les déclarations appellent à, « des mesure pour fournir un marché global robuste pour les émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre les réductions d’émissions les plus effectives, les plus efficaces et les plus équitables. Elles seraient composées d’une série croissante de Bourses du Carbone nationales ou régionales, toutes interconnectées, dans lesquels les capitalisations sont traduites en conformité avec les objectifs qui ont été adoptés pour la réduction des émissions. »

    Le document déclare également que les émissions de CO2 devront subir une baisse drastique de 50 à 85% d’ici à 2050, un processus qui renverrait l’humanité à un niveau de développement proche de celui de l’âge de pierre.

    Et qui sont les radicaux appelant à des mesures aussi sévères au nom du combat contre le « mauvais [mode de] vie » dégageant le gaz que les humains exhalent et que les plantes respirent ? Greenpeace ? Al Gore ?

    http://www.copenhagencommunique.com/images/stories/Current%20Copenhagen%20Signatories_Large_Companies.pdf


    Les voici– James Smith, Président du Britannique Shell Oil, Tony Hayward, Cadre supérieur chez British Petroleum, à leurs côtés des centaines d’autres géants des corporations globales, dont beaucoup sont directement liés aux compagnies pétrolières, et les banques centrales qui, loin de financer les sceptiques du changement climatique, sont directement investies dans l’escroquerie du réchauffement global induit par l’homme.

    L’accusation portée en commun contre les sceptiques du réchauffement global est qu’ils sont payés par les compagnies transnationales, quand en réalité c’est tout le contraire, les compagnies pétrolières sont parmi les plus grands instigateurs de la propagande du changement climatique, mis en avant récemment par l’appel d’Exxon Mobil pour un impôt global sur le Carbone.

    Selon le cadre supérieur d’Exxon Mobil Rex Tillerson, le chapeau et le cauchemar du commerce s’amorçant pour le passage dans le sénat ne va pas assez loin - Tillerson veut un impôt sur des émissions d’anhydride carbonique, essentiellement un impôt sur respirer puisque nous tous exhalons ce gaz vivifiant. According to Exxon Mobil chief executive Rex Tillerson, the cap and trade nightmare being primed for passage in the Senate doesn’t go far enough – Tillerson wants a direct tax on carbon dioxide emissions, essentially a tax on breathing since we all exhale this life-giving gas.

    Dans un discours prononcé plus tôt cette année, Tillerson a exigé, sans aucune pudeur, la mis en place d’une Bourse du Carbone, une façon masqué d’imposer une taxe sur le Carbone camouflé par une rhétorique trompeuse.

    http://blogs.wsj.com/environmentalcapital/2009/10/02/exxons-tillerson-forget-cap-and-trade-carbon-tax-is-the-answer/

    « Il est plus facile et plus politiquement correcte de soutenir l’approche d’une Bourse du Carbone, car le public ne trouvera jamais comment cela va les affecter, » a indiqué Tillerson. « Ils sauront juste qu’ils auront mal quelque part au niveau de leur portefeuille, » a-t-il ajouté, précisant qu’il était en désaccord avec cette méthode compliquée d’introduire un impôt sur le carbone, arguant à la place qu’il serait plus judicieux de proposer ouvertement un impôt direct sur le carbone.

    Tillerson a fermement exprimé le soutien d’Exxon aux alarmistes du changement climatique en déclarant, « je crois fermement qu’il n’est pas trop tard pour le Congrès de considérer [l’imposition] d’un impôt sur le carbone comme étant la meilleure approche politique pour aborder les risques du changement climatique. »

    La poussée d’Exxon pour un impôt sur le Carbone a été réaffirmée plus tard par son Vice-Président pour les affaires publiques, Ken Cohen, qui a indiqué dans une conférence téléphonique, qu’il voulait une politique sur le climat qui crée une « certitude et une prévisibilité, c’est pourquoi nous préconisons un impôt sur le Carbone. »

    http://blogs.wsj.com/environmentalcapital/2009/10/29/exxon-profits-down-support-for-carbon-tax-and-nat-gas-up/

    Exxon Mobil et leurs gars ne craignent par que la taxe carbone grappille leurs bénéfices car ils savent qu’ils n’auront pas à la payer – la facture se répercutera sur le contribuable dans la pompe à essence avec des prix gonflés, si quelque chose n’est pas fait pour stopper les cartels transnationaux pétroliers, le coût n’en sera que plus grand.

    Idéologiquement, Al Gore et Exxon Mobil sont exactement sur la même ligne - le seul différent entre les alarmistes du réchauffement climatique et les compagnies pétrolières est la querelle qui les oppose sur celui qui obtiendra le droit planter ses dents dans le contribuable et récolter les dividendes de l’escroquerie sur le changement climatique .

    A l’image de parasites comme Al Gore et Maurice Strong, les personnes qui possèdent les systèmes de commerce du Carbone, prétextant qu’ils veulent sauver la terre des émissions de CO2, veulent s’enrichir à coup de milliards sous couvert d’une Bourse du Carbone ou ils pourront prélever un pourcentage sur chaque transaction, les compagnies pétrolières veulent totalement contourner ceci en imposant simplement un impôt direct sur le CO2. Peu importe le scénario, la conséquence pour le contribuable sera exactement identique, et les bénéfices, sous les deux schémas, iraient remplir les coffres du gouvernement global qui imposera l’escroquerie tout entière.

    http://www.prisonplanet.com/research-reports-obama-intimately-tied-to-phony-environmental-movement.html

    http://www.prisonplanet.com/al-gore-set-to-become-first-carbon-billionaire.html

    Insistant encore sur le fait que les compagnies pétrolières sont fermement derrière l’idée d’un changement climatique induit par l’homme et pour l’introduction d’un impôt sur le CO2, en 2007 la Commission Trilatérale, l’un des trois piliers du Nouvel Ordre Mondial, en partenariat avec les Bilderberg et le CFR, se sont rencontrés quasiment en secret pour formuler la politique sur la façon dont ils pourraient le mieux exploiter la peur suscité par le réchauffement global pour faire augmenter les impôts et leur contrôle sur la façon dont les occidentaux devront vivre leurs vies.

    http://www.prisonplanet.com/articles/march2007/280307globalistslove.htm

    Durant leur « causette », le Président Européen de la Commission Trilatérale, les Bilderberger et le Président de British Petroleum, Peter Sutherland, ont prononcé un discours auprès d’une cohorte d’élitistes au cours duquel il a statué qu’un « cri de guerre universel a surgi à travers le monde pour adresser d’une seule voix [le problème] du « réchauffement global » . »

    Faisant écho à ce discours, le Général Lord Guthrie, directeur de N.M. Rothschild & Sons, membre de la Chambre des Lords et ancien chef d’Etat-major de la défense à Londres, a invité les puissants courtiers de la Commission Trilatérale « à aborder la crise globale du climat d’une seule voix, et à imposer des règles qui s’appliquent au monde entier. » Des règles qui, sans aucun doute, bénéficieront à l’empire familial des Rothschild, du fait qu’ils possèdent personnellement une énorme part du marché du commerce du Carbone.

    http://www.prisonplanet.com/rothschild-australia-and-e3-international-to-take-the-lead-in-the-global-carbon-trading-market.html

    Les accusations que les sceptiques du réchauffement global induit par l’homme, jouent d’une façon ou d’une autre le jeu des élites sont ridicules face au fait que les employés de Rothschild et le Président en personne de British Petroleum sont ceux qui orchestrent le plan élitiste pour exploiter la crainte du réchauffement global afin d’atteindre des objectifs politiques.

    Pendant la réunion de 2007, les élitistes soutenus par leur pièce maîtresse que sont les compagnies pétrolières ont appelés à l’imposition de $1 dollar de taxe par gallon à la pompe à essence, sous prétexte de lutter contre la pollution et le changement climatique.

    Les globalistes adorent le réchauffement global. Les Industries pétrolières, les Bilderbergers et les valets des Rothschild ont mis tout leur poids dans ce projet. Ceci est une fraude organisée, consolidée et promulguée par l’élite, et aussi pour châtier les individus qui remettent simplement en cause les motifs derrière les peurs suscitées par le changement climatique, en les accusant d’être des petites mains pour l’Establishment, ce qui est exactement à l’opposé de la vérité.

    Les accusations faites par les alarmistes du changement climatique que les « dénégateurs » sont tous financés par les compagnies pétrolières est une fois de plus un autre gag savamment conçu. En réalité, les compagnies pétrolières sont les partisans qui font le plus entendre leurs voix sur le changement climatique induit par l’homme et sont les plus agressives dans la poussée visant à taxer les émissions de CO2.

    http://www.infowars.com/big-oil-behind-copenhagen-climate-scam/

    Traduction Alter Info

  • A MEDITER !