Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • SAMUerte

    5725579.jpg

    Tiens donc v’la de la littérature de ce bon vieux odm.

    Il aime parler de lui à la 3éme personne ce bon odm.

    Et comme il aime les 2 ou 3 lecteurs de son magnifique blog, il va faire acte de témoignage.

    Il va s’indigner et s’étouffer devant l’ignoble politique de droite qui s’insinue dans nos vie, sournoise politique du mensonge !

    Donc il raconte l’histoire qu’un de ses camarades lui a narré hier.

    L’histoire de cette infirmière en charge d’une personne agée qui fait un malaise et de ce coup de fil passé au SAMU, l’aimable SAMU qui demande l’âge de cette personne en détresse et qui à l’énoncé de la réponse répond qu’il ne vient pas. C’est comme ça trop vieux tu crèves ! t’es plus productif de toute façon.

    Mais ce bon odm est cynique et il se souvient que le Président ridicule qui s’agite en notre nom fût élu grâce à l’adhésion des anciens, mais est-ce convenable ?

    Le prolixe camarade d’odm lui a raconté une autre histoire, celle d’un vieux bonhomme de 90 ans qui fait un malaise cardiaque et qui demande qu’on lui place une " pile ", un pace-maker, mais à qui on répond qu’il est trop vieux et que son heure est venue.

    Sacré toubib !

    Le camarade d’odm raconte ses coups de téléphones pour trouver un vrai toubib qui accepte de sauver une vie, et ce très bon odm de s’insurger contre cette société qui raccourcit la vie de ses anciens.

    Bein voilà, c’est tout !

    Ah non, odm ne vous a pas dit que la personne âgée dont le SAMU n’a pas voulu est morte dans les heures qui ont suivi.

    Et puis odm n’est pas avare en bon conseil et vous invite à mentir sur l’âge du malade quand vous appelez le SAMU.

    Un ancien averti en vaut deux !

  • LE BONHEUR EST UNE AGAVE !

    oiseauweb.jpg

    Quand le rève fait mal

     

    Les images sont douces comme suaves,

    Elle en crève la nouvelle Eve de goutter le plaisir interdit,

    Cette promesse formulée et perçue piquante comme agave,

    Qui fleurie si haut dans le ciel qu’elle en perd la vie.

     

    Le bonheur est il si fragile pour ne fleurir qu’une fois ?

    Est il cactée rare aux chatoyantes couleurs, que la main

    Jamais ne peut caresser ou est il comme l’oiseau roi

    Qui du fond de sa cage lui promet un cosmique voyage, demain.

     

    Peut on croire cette oiseau aux trop longues ailes,

    Qui a tant de mal à marcher et qui derrière les barreaux,

    Chante la liberté et le ciel étoilé, car il la voit si belle.

    Peut-elle supporter le goût aigre du chant de l’oiseau ?

     

    L’arbre enraciné connaît les histoires des oiseaux,

    Il sait la liberté et les voyages, il sait l’infinitude du ciel

    sans jamais monter la haut, Il sait aussi qu'il mourra bientôt,

    Et quand le vent souffle il en rit bien haut !

    agaveweb.jpg
  • IMAGES.

    app00037.JPG
    cathedrale-bombarde.jpg
    guerre_cathédrale.jpg
    coutances_bombardee_photo_nb.jpg