Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • l'apocalypse selon Bill Gates

    7f84d00f3587c10529a022059a1bad5a.jpg

    l'apocalypse selon Bill Gates.

    source

    l'apocalypse selon bill Gates 16:19 01/01/08

    certains m'accusant d'être un ange de l'apocalypse, je les renvoient a cet article édifiant...............


    Bill Gates, seconde fortune mondiale, réalisée, on le sait avec une escroquerie fondamentale, celle d’un système d’exploitation d’ordinateur qui ne sera jamais complètement au point, ni jamais correctement fini. A savoir la longue saga des Windows, dont le dernier fleuron recueille une jonchée de critiques comme rarement (à part la version Millenium), ce système n’en avait vu.

    L’homme, devenu philanthrope par intérêt (il y gagne en imposition, que croyez-vous ?) a créé la "Bill and Melinda Gates Foundation" du nom de son célèbre couple. Bill a jeté récemment son dévolu sur un bout de rocher perdu, au Spiztberg, où doit se construire (c’est déjà en cours) une sorte de tombeau en béton, près du petit village de Longyearbyen. sous les auspices conjoints du gouvernement norvégien, de la fondation Rockfeller, du grainetier Monsanto et de Syngenta Fondation, les Suisses issus de la fusion de AstraZeneca et de Novartis.

    Celle qui commercialise le fameux maïs Bt, génétiquement modifié, qui a valu un superbe petit papier cette semaine dans Le Canard enchaîné ("Savez vous planter du Bt ?"). La réunion de Monsanto et de Syngenta sur un projet commun n’annonce rien de bon : avec Bill Gates comme cerise sur le gâteau, on peut tout craindre en effet. Et ça craint. Fort, très fort.


    Le blockhaus, car c’en est un, avec ses murs d’un mètre d’épaisseur et ses portes anti-déflagrations (tiens, tiens, pourquoi donc ?) est destiné à recevoir les graines du monde entier "so that crop diversity can be conserved for the future", affirme le gouvernement norvégien investi dans le projet.

    Certes, mais aux noms déjà cités s’ajoute également DuPont/Pioneer Hi-Bred, la firme la plus investie dans les organismes génétiquement modifiés et CGIAR, division du Rockfeller Group lui aussi noyé jusqu’au cou dans la recherche sur les OGM, et qui tente en ce moment même de s’infiltrer dans le débat sur le réchauffement climatique, dans lequel il voit une manne supplémentaire et rien d’autre.

    L’organisme a un poids énorme depuis 1970, ayant réussi à s’infiltrer jusque dans les instances même de l’ONU. Il truste aujourd’hui la United Nations’ Food and Agriculture Organization, le Development Program des Nations unies et... jusque la Banque mondiale.

    Or, chez Rockfeller, lié à la famille Bush, on a depuis toujours eu une tentation : celle de l’eugénisme, à savoir l’édification d’une race pure, oui, celle-la même prônée par le régime : les eugénistes n’ont pas été tous Allemands, bien au contraire, et cela a déjà été dit également sur Agoravox.

    Une idée née en 1946 avec la Révolution Verte, présentée alors comme un bon moyen de nourrir la planète. Sous Eisenhower, un secrétaire à l’agriculture avait trouvé la solution : "the only way to solve the so-called farm problem once and for all, and avoid cumbersome government programs, is to progress from agriculture to agribusiness." C’est dit clairement. Et pour aller plus vite, autant prendre des organismes génétiquement modifiés, ce qui fut fait, après même des tentatives pour garder plus longtemps les produits agricoles par irradiation.

    A l’époque un magazine comme Mécanique populaire se fait le chantre de la méthode : juste après guerre l’atome va servir à tout, c’est évident. Et surtout l’armée américaine a besoin d’un gros paravent pour cacher ses activités douteuses sur la mise au point de la bombe H ! L’une des conséquences de cette fameuse révolution verte, orientée vers une agriculture intensive fut de chasser des populations entières vers les villes, en créant des ghettos et en réservant la terre pour l’agriculture industrielle seule. L’adjonction massive de pesticides, alors vue comme un progrès incontournable a vite rabaissé les ambitions : les terres sont devenues incultivables, ou quand elles le demeuraient, les rendements s’effondraient. D’où l’arrivée de la génétique, censée palier les ravages des pesticides... Il y a sept ans, un directeur de Rockfeller annonçait fièrement la "seconde révolution" celle des OGM...


    Aujourd’hui, donc il peut sembler fort étrange que les créateurs de la notion d’OGM comme remède aux maux de l’agriculture se mettent en tête (enfin) de préserver ce qui est encore préservable... La notion d’apprenti sorcier ayant déjà été trop loin apparaissant rapidement dans la démarche : "ah oui, mais comment faire pour revenir en arrière, puisqu’il n’y a plus rien de naturel ?" L’Afrique est tombée depuis longtemps sous la coupe des trois "Ogéémistes" déjà cités.

    Le continent est déjà fichu, ou presque. Le projet de Gates consiste en quoi, alors ? Un ultime réflexe pour aider ceux qui survivront à un conflit mondial ? Ou pour aider les seuls détenteur des clés du tombeau à graines ?


    Un tombeau, justement, et c’est bien ça le problème, géré par Global Crop Diversity Trust, un organisme romain dirigé par Margaret Catley-Carlson, membre également du conseil d’administration de... Suez Environnement. Elle fait aussi partie de la New York-based Population Council, un organisme signé Rockfeller créé en 1952, aux forts relents eugénistes.

    On y trouve aussi un indou, le Dr Mangala Rai, qui, lui, est à la tête de l’International Rice Research Institute (IRRI), créateur de la variété hybride du "Riz d’or" (‘Golden Rice’), espèce qui s’est avérée un échec total à ce jour. Parmi les généreux donateurs, on peut aussi ajouter Dow Chemical : oui, la firme restée mondialement célèbre pour avoir aspergé le Vietnam avec son fameux agent orange que les fans de jardinage connaissent bien finalement : c’est du Round-Up à la glyphosate !

     Aujourd’hui, Dow, bizarrement, se targue de faire dans l’eau propre, en affichant sur son site de petits Indiens en quête de salubrité. Si le public boude aujourd’hui la société ce n’est pas le cas de la bourse, qui s’envole le 13 décembre de 6 % après l’annonce de la firme maudite de créer un "Joint Venture" avec le Groupe Petrochemical Industries Company (PIC) de l’Etat du Koweit, filiale de Kuwait Petroleum Corporation (KPC). Pétrole et eau, tout ce qu’il faut pour une bonne agriculture !!! On croit rêver !!!


    Et il y a pire encore : en 2001, une petite entreprise californienne, Epicyte, annonçait la réalisation d’un maïs génétiquement modifié capable de rendre stériles ceux qui l’ingurgitent "And the company is branching out, developing plant-grown antibodies to fight respiratory syncytial virus, treat Alzheimer’s, battle weaponized Ebola and even attack sperm - a kind of biopharm birth control". La firme depuis a été contrôlée... par Monsanto.

    A l’époque, on évoque déjà le mot de Pharmageddon. En 1990, lors d’une campagne de vaccination contre le tétanos en Amérique centrale..., on découvre que dans le vaccin a été glissée une hormone naturelle, la Chorionic Gonadotrophin ou hCG qui a comme particularité, quand elle est mélangée au vaccin du thétanos... de rendre les femmes stériles. Les partisans de l’eugénisme ont de drôles de méthodes aujourd’hui... L’arme génétique est déjà utilisée par les Etats-Unis, et l’annonce de la construction de ce blockhaus renforce l’idée comme quoi le gouvernement américain est déjà allé bien loin, et souhaite garder la mainmise sur un possible retour en en arrière si besoin était en cas de catastrophe mondiale : on est loin de la sauvegarde annoncée, très loin même.


    Les blockhaus ont toujours eu des relents de, et celui du Spitzberg, sponsorisé par Bill Gates en personne, n’y échappe pas. Ce qu’on y stocke, ce n’est pas que la mémoire végétale de l’humanité, c’est aussi une idéologie nauséabonde... bien cachée sous des mètres de béton.

  • REINCARNATION INATENDUE.

    Certain se réincarne en François Mitterrand, langue fourchue, moi en Crazy Bear.

    Le bougre a existé et voici sa photo.

    e915d6bdec0cfb9c2ee5d738808fb9ef.jpg
    Il est beau le Chef Crazy Bear.
    NON ?

    Hé hé, en route pour les aventures de Crazy Bear au pays du petit homme fougueux…..

  • DEMANGEAISONS.

    dca390df0933d0744074b109db34987a.jpg


     

    Le soleil dégueule

    Le soleil dégueule.

    Il prend ses aises et nous tend ses rayons.

    Mais ses rayons on en veut pas, ils sont trop brûlants, alors nous le regardons et lui crions de se les garder ses rayons de merde.

    Bon prince, le soleil, du genre calme et silencieux, remballe sa marchandise et se jure bien d’aller voir ailleurs si on veut bien de lui.

    Il se barre dans une autre galaxie pendant que les petits hommes se les gèlent sur leur planète pourrie.

    Mais la terre se réveille et prends conscience de la présence grouillante de ces organismes qui s’agitent à sa surface.

    Elle aurait bien continué à dormir, mais le départ du soleil l’a fait éternuer.

    Elle rêvait jusqu’à présent, mais ce froid intense la dérange.

    Elle voulut interroger les hommes, qui grouillaient à sa surface, mais ne savait qu’utiliser ses bouches, les volcans, pour leur parler.

    Les homme crurent à la colère de la terre, qui ne faisait que les interroger.

    Plus elle interrogeait les hommes et moins, lui semblait-il, elle les entendait grouiller.

    La démangeaison se faisait moins forte mais le froid plus vif.

    Alors, sereine, elle se rendormit.

    Et les hommes disparurent.

    Mais la terre et le soleil ne le savaient pas.

    Et même s’ils l’avaient su….

    *********

     

    Espace. Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ?

    Il y a du remous dans le cosmos !

    Demain, un astéroïde va frôler la Terre alors qu’un satellite américain hors de contrôle peut s’écraser n’importe où dans les semaines à venir. L’astéroïde 2007 TU24 va passer à moins de 550.000 kilomètres de notre planète mais sans aucun risque de collision, a indiqué la Nasa. Découvert le 11 octobre 2007 par les scientifiques de l’agence spatiale américaine qui surveillent et répertorient ces objets, cet astéroïde mesure entre 150 et 610 mètres de diamètre. Quand il se trouvera au plus près de la Terre, demain à 5 h 33 GMT (6 h 33 en France), il sera observable par les télescopes amateurs dans un ciel dégagé et suffisamment sombre. Ce sera le passage le plus proche de la Terre par un astéroïde de cette taille ou plus gros avant 2027. Par ailleurs, u n gros satellite espion américain qui a perdu sa force de propulsion et quitté son orbite pourrait s ’ écraser sur Terre fin février ou début mars mais le lieu de la chute possible n’est pas encore connu . Hors de contrôle, il pourrait contenir des matières dangereuses. Le satellite espion pèserait environ neuf tonnes et aurait la taille d ’ un bus de petite taille.

     






  • CANAL.

    3298f39ccfa4192a7cf7404f654950e2.jpg
    Une petite fille se dirige vers le feu.
    Son père lui crie de revenir.
    Elle n'écoute pas et un homme inconnu la jette à l'eau.

    3243341e3e3be8a87094cead026225bd.jpg

    Cleveland attaque les banques en justice    23:05 27/01/08
    Etranglée par la crise immobilière, Cleveland attaque les banques en justice
    La ville américaine de Cleveland, étranglée par la crise immobilière, est partie en croisade contre les banques, auxquelle elle veut faire assumer le coût social et économique de l'éviction de leurs maisons de milliers de ses concitoyens. Le maire Frank Jackson accuse ainsi 21 banques et organismes de prêts hypothécaires d'être à l'origine des difficultés actuelles de la ville, où le nombre de saisies de logement est passé de 120 en 2002 à 70.000 en 2007. "Le 'subprime' a défiguré ma ville et perturbé l'ordre public. Il menace d'instabilité aujourd'hui des quartiers fragiles", argumente-t-il. "Ce modèle d'emprunt - avec taux d'intérêt initial bas pour attirer le client et qui double ou triple ensuite - était inapproprié pour les gens aux emplois précaires, comme c'est le cas ici. Mais les banques s'en foutaient, l'argent était trop bon. Elles ont largement profité de notre misère. Il est temps qu'elles payent", tonne-t-il. De fait, la municipalité demande aux banques une centaine de millions de dollars de dommages pour couvrir le coût des démolitions de bâtiments abandonnés, des travaux d'entretien des jardins, des frais engagés pour renforcer la sécurité autour des maisons vides, devenues le logis des dealers et des squatters, et pour combler le manque à gagner dû à la perte des taxes d'habitation. Si l'issue de cette procédure judicaire est incertaine, la portée symbolique est toutefois importante. La municipalité de Baltimore a aindi décidé d'engager à son tour une procédure analogue.



  • RIONS DE L'AFFAIRE SG

    Ce petit texte, amusant, sur l'affaire du moment, qui à mon sens, est le signe de la décomposition programmée de notre société.

    Et ce n'est que le début...... 

    Trouvé ici.. 

    e56d66f63f48cd5dabf5159e366a9f90.jpg

    Tous les détails sur l'affaire SG ...    23:02 24/01/08
    -----------------------------------
    Comité de direction d'hier
    -----------------------------------

    "- Bon, les gars, on déconne, on déconne, mais on s'éloigne des vrais problèmes. Qui veut un calva ? J'ai du 80 ans d'âge que je fais venir directement de la ferme. Une rareté.
    - Qui a pris les cigares ? Jean-Eudes, faites pas le rat, renvoyez les havanes par ici.
    - Messieurs ! Quand vous aurez fini de vous torcher, on en reviendra au sujet du jour. Où est Roger ?
    - Aux toilettes, monsieur le président, il a du mal à digérer la purée de céleri.
    - Bon, puisque notre directeur financier est malade, je vais moi-même rentrer dans le sujet. Peuf... Peuf... (il allume un cigare). Messieurs, comme je le disais, l'heure est grave. Merci pour le calva, Pierre-Henri. Les calculs faits par ma stagiaire cette nuit montrent que nous avons perdu entre 5 et 9 milliards par la faute de ces gros ploucs d'amerloques.
    - Font chier, ces yankees. On ne peut plus faire confiance à personne !
    - Silence, Charles-Edouard ! Il est trop tard pour nous lancer dans une analyse de risques approfondie. La question du jour est : qui va porter le chapeau ?

    Silence général. Tout le monde se regarde bizarrement.

    - Non, ne vous inquiétez pas, on n'en est pas encore à foutre des cadres dirigeants à la porte. Le plan social, on le fera sur les guichetiers, faut pas que déconner. Non, mais sérieusement, faut trouver un cIampin à faire dégager rapido. De préférence, un qu'aucun d'entre nous ne connaît, histoire de dire qu'on n'était pas au courant.
    - Oui, monsieur le président, mais qui ?
    - Je sais pas moi, je suis pas là pout tout faire, non plus. Y'a personne que vous voulez virer ? Un trou de balle, un minüs, mais avec une bonne gueuIe de psychopathe, qu'on pourrait montrer à la télé en disant "tout est de sa faute" ?
    - Oui, comme les anciens hébreux chargeaient un bouc de leurs péchés avant de l'envoyer dans le désert...
    - Charles-Hubert, vous nous les pétez menu avec vos histoires de cüreton. C'est pas parce que vous avez passé 15 ans chez les jèzes qu'il faut la ramener à chaque codir. La dernière fois, c'était Saint-Paul à Damas pour illustrer le moment où Bernanke a compris qu'il était dans la mërde, et la prochaine fois, vous nous faites quoi ? Sodo.me et Gomorrhe ? Le Déluge ? Allez, on y va, on me donne un nom.
    - Mais, président, on ne les connaît pas, les noms des collaborateurs. On leur parle à peine, et encore, seulement pour les engueuIer.
    - Bon, OK, je vois, c'est encore moi qui vais tout faire. Pierre-Matthieu, passez-moi votre portable. Le trombi de la boîte, il est où ?
    - Ici, monsieur le président.
    - Pu.tain, ces tronches de tärés qu'ils ont ! Eh, aux RH, vous avez jamais pensé à donner des consignes, genre "éviter d'embauchés des demeurés" ? Bon, on va pas s'en sortir, je clique au hasard... Tiens, celui-là, Bernard Hurningh, vos en dites quoi ?
    - Il est conseiller clientèle à Dôle, monsieur, personne ne croira jamais qu'on a perdu 5 milliards à cause de lui.
    - Même en magouiIIant avec la Suisse ?
    - C'est plus ce que c'était, monsieur, la Suisse. Le secret bancaire n'est même plus garanti, ils seraient foutus de nous prouver qu'on raconte des craques.
    - Mouais, va falloir taper dans le lourd. Celui-là, Marc Brice, à votre avis ?
    - Directeur financier d'une sous-filiale de spécialisée dans le prêt agricole, monsieur. C'est la bourse qui craque, pas le marché du pürin.
    - Faites le malin, Jean-Edourad, foutez-vous de ma gueuIe. Bon, celui-là, il a une vraie tronche de vainqueur. C'est mon dernier mot, vous vous sortez les doigts du cuI et vous me le mouillez à mort. Jean-Gui, en tant qu'ancien membre du cabinet de l'Elysée sous Mitterrand, les barbouzeries, ça vous connaît, non ?
    - Oui, on peut magouiIIer un peu le système informatique, histoire de faire croire qu'il nous a truandés. Faites voir le nom ?
    - Kerviel, Jérôme Kerviel. Encore un de ces petits mërdeux qui croient qu'ils vont devenir riches parce qu'ils passent des ordres de bourse toute la journée sur leur écran. On dirait des hamsters sous acides, ces branIeurs. Allez, celui-là paiera pour les autres.
    - Mais, monsieur, 5 milliards sur le dos de ce trou de balle, personne n'y croira jamais !
    - Je vous signale, mon petit Charles-Edouard, 80% des français se sont déplacés il y a un peu plus de six mois pour départager une di.nde hystérique, et un velléitaire complexé par sa taille, alors vous savez, le sens critique de ces gIandus... Bon, on y va. Plan média, bidönnage informatique, communiqué de presse, plan social en backup, je veux tout ça sur mon bureau demain matin. Et vous me supprimerez le coupon de cette année, ça fera les pieds à ces co.nnards d'actionnaires. Quelqu'un reveut du champ', on va se saouler la gueuIe pour fêter ça ?"

  • SILENCE.

    Je vous donnerai l'origine de cet article plus tard.

    Il est lié à l'affaire de la SG....enfin peut-être..

    1bf47d17cbfa165400ac8a04005c0246.jpg

    Un silence assourdissant

    Ou volontaire ?

    Le danger d’écrire, et de publier une analyse de marché, c’est qu’elle est forcément assujetti a la perception et aux sentiments de celui qui l’exprime, et de fait relève d’un point de vue partisan, car je constate que l’omerta perdure sur un point capital de paramétrage : est ce que oui ou non les attentats du 11 septembre ont induit un nouveau paradigme economico-politique ?


    Je laisse a chacun le soin de se faire une opinion personnelle sur les innombrables invraisemblances qui entache la crédibilité des autorités états-uniennes dans la version imposé des faits, pour reprendre en ligne de mire ses conséquences, qui par un raisonnement simple, " cherchez a qui le crime profite " nous ramène aux mêmes conclusions personnelles……


    Il est clair que bien avant les événements du 11/9, les US avait pris un tournant économique irréversible, la destruction de leur tissu industriel, au profit d’une économie de consommation et de service, transformant la première économie mondiale, en terme d’innovation et de création, en immense casino planétaire, ou chacun pourra gagner a condition d’accepter le dépeçage de l’occident, de son industrie et de son agriculture……..et de sa MONNAIE.


    Ce fait est indiscutable, les chiffres parlent d’eux-mêmes, et ceux qui voient le Dow Jones au plus haut ferait bien de convertir sa valeur en $ constant, par rapport a son précédent sommet !


    Le fait saillant donc de l’après 11/9, est l’explosion des masses monétaires mondiales, des marchés dérivés, avec une monnaie " peau de chagrin " ne servant plus qu’a dépecer le cadavre de l’occident et laisser vendre a l’encan tout ses fleurons industriels, au nom d’un paradigme économique imposé juste après les attentats : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL,
    Curieusement les américains, avaient posé le dogme longtemps a l’avance sur leur billet de 1 dollar : " novus ordo seclorum " sous la pyramide, a savoir nouvel ordre des siècles, et sur le dessus " annuit coeptis " a traduire c’est déjà bien commencé…………….
    Cette vente aux enchères, va euphoriser et capter l’attention des intervenants, elle a pour nom OPA………………..


    Tout ceci serait presque anecdotique, si dans l’ombre ne se jouait pas une partie bien plus sombre, le dépeçage et le partage de ce qui va devenir le VRAI POUVOIR des prochaines années, les matières premières et l’énergie ; et c’est ici que l’on constate combien les attentats du 11/9 ont permis la mise a sac de ceux qui possédait surtout du pétrole, comme l’Irak, ou des voies stratégiques comme l’Afghanistan, il est malheureusement a craindre que la liste ne soit pas close.
    Dans un autre registre la Russie de poutine mettait aux pas tous ces oligarques, reprenait en main toutes les entreprises énergétiques. Que pèsera l’indépendance de l’Europe de demain sous la coupe du gaz soviétique ?


    Pour compléter cet article, je joins un ancien article du Jérusalem post, vous en excuserez la mauvaise traduction, le fond restant le plus important :
    " Ici vous voyez une photographie de Mikhail Khodorovsky dans une discussion intime avec l'ancien Président Boris Yeltsin – Mikhail Khodorovsky est l'homme le plus riche de la Russie et dans cette photo lui et Boris Yeltsin ont rencontré l’homme d'affaires le plus puissant au Kremlin de Moscou le 2 juin 1998. au moment ou les actifs énormes de la Russie ont été privatisés après la chute de l'Union soviétique et que ceux-ci ont été arrachés par une poignée d’hommes d'affaires.
    On connaît ces hommes d'affaires maintenant comme des oligarques qui ont joué un rôle puissant dans les décisions de la politique sous le Président Yeltsin comme ils l’ont fait sous le régime présent du gouvernement Poutine. C’est bien connu maintenant, le Président Poutine, peut se distancer lui-même de ce caractère ombragé, bien qu’il soit le premier financier de la campagne de Poutine, comme propriétaire du conglomérat pétrolier le plus grand de la Russie Yukos,poutine a fait arrêter Khodorovsky le 30 octobre 2003 et a renvoyé son chef de personnel Voloshin de toutes ses fonctions.


    Le susdit article est de l'expédition AP, tandis que l'article ci-dessous est du Jérusalem Post du 13 novembre 2003.


    Mais tout cela donnera aux théoriciens de la conspiration mondiale beaucoup à débattre, avec l'arrivée imminente sur cette scène, derrière l'empire pétrolier de Khodorovsky. Maintenant dans le décor apparait la figure formidable de Lord Rothschild, le chef de la branche de Londres d'une des familles les plus illustres dans les annales d'opérations de banque.
    Ce que Poutine a découvert (ou dit qu'il ne connaissait rien de cela? -- Le rédacteur) seulement après qu'il ai essayé de geler l'intérêt de Khodorovsky dans le pétrole Yukos, était que l'arrestation avait automatiquement déclenché un accord secret que Khodorovsky avait conclu avec le vieux Lord Rothschild de 67 ans plusieurs mois plus tôt!?


    Ainsi, quand Khodorovsky a été arrêté, Lord Rothschild d'Angleterre a automatiquement assumé le contrôle de l'intérêt de 8 milliards de $ dans Yukos, qui avait été tenu par le Groupe Menatep de Gibraltar.


    Quoiqu'ils soient séparés par une génération dans l'âge, Khodorovsky et Rothschild sont des amis très proches, avec une commune passion pour l'art et les affaires. Tous les deux sont des administrateurs avec plusieurs autres oligarques, de la fondation OPEN RUSSIA, dans laquelle le milliardaire Soros est également impliqué.


    Il semble et c'est maintenant bien connu, que des grands banquiers étrangers, comme Rothschild et d'autres ont accaparé environ 95 % de la richesse de la Russie "
    Cet article serait incomplet, si l’on omettait un dernier détail, a savoir le rôle des cartels pétroliers dans les deux premières guerre mondiales , le temps passe , mais les protagonistes demeurent…………………il me restera donc a écrire………….a suivre

  • LE CAPITALISME C'EST KOH LANTA !

    Ces pauvres candidats....

    A mourir.......de rire !

     


    Kong Lanta
    envoyé par PeteRock

    A Lire ce post d'un trader amateur? sur le forum de Boursorama.
    Il parle de lui à la troisième personne et GLE c'est la société générale..

    mourad31 lance l'affaire" subprime"     23:06 24/01/08
    mourad31 ne croit a l'histoire de GLE - comment un trader fou peut il parier et perdre 5 milliards en plein milieu d'une salle de marchés entouré de ses collegues et encadrés par sa hierarchie -dont le travail est de le surveiller....de plus cette histoire tombe miraculeusement a 1 semaine des resultats (GLE se serait aperçu du pot au rose depuis dimanche dernier )-en 1 semaine ce que ce pretendu trader a caché pendant 1an et demi a soudain trouvé une explication aussi rapide !!on sait tout :on sait qu'il a agit seul mais sa hierachie est viré ( ça rappelle les licenciements dans les banques us apres les pertes subprimes )-il a perdu 5 milliards ,sur quoi donc ce "jerome " a t il parier, sur des obligations subprimes au moment ou elles tombaient ? ...mourad31 pense que cette histoir peut nuire au marché si la polemique nait semaine prochaine ....qui veut se debarasser de son chien l'accuse de la rage !...cette histoire qui devrait devenir une affaire semaine prochaine pourrait bien nuire aux marchés car elle remet en cause a nouveau la sacro sainte confiance dont l'investisseur a besoin pour foncer sur les actions ....permettez a mourad31 de douter pour les motifs suivants :
    1/ le type travail depuis 2000 ,il n' a jamais deroger a la regle et voila qu'il devient fou en 2006?
    2/il se met en danger sans pour autant que cela lui rapporte un rond ,puisqu'il jouait pour la banque et dans l'interet de la banque -bizarre cette generosité (bon il a des primes mais 5 milliards ,il aurait pas oser!)
    3/il a agit seul et on vire tout le monde mais le pdg ne demissionne pas !!!
    4/ pourquoi s'apercevoir du trucage la semaine derniere -pas avant et pas apres ?
    5/ils ont denouer les positions en 1 semaine -pourquoi ne pas attendre plus d 1 semaine ,on ne prend pas une decision aussi rapide pour encaisser 5 milliards de perte .
    6/cela arrange la banque et meme l'etat francais que la perte soit une perte frauduleuse plutot que des mauvais investissements sur le subprime alors que les banques et le gouvernement (par le biais de meme lagarde ) n 'ont cessé de proclamer la non exposition ou une exposition mineure au subprime des etablissements français ....

    7/une annonce de pertes aussi colossales apres les assurances donnée aurait provoqué un veritable krach sur les marchés si cela etait du au subprime et annoncé comme telle....

    mourad31 pense qu'il faut rester mefiant et ecouter les infos la semaine prochaine a chaque minute ! votre trade peut se transformer en piege autrement !.


    Les réponses des autres ici
  • SOCIETE GENERALE(MENT) IRRESPONSABLE.

    La Société Générale victime d'une "fraude exceptionnelle" de 4,9 milliards d'euros

    La Société Générale a annoncé jeudi qu'une "fraude exceptionnelle" au sein d'une sous-division de ses activités de marché aurait un impact négatif de 4,9 milliards d'euros sur son résultat avant impôt de 2007.

    La banque a par ailleurs indiqué qu'elle allait enregistrer des dépréciations supplémentaires, pour 2,05 milliards d'euros, en relation avec "les CDO exposés au secteur immobilier résidentiel américain et avec les assureurs monoline"……..

    ***********

    Et voilà la lettre assez surréaliste du PDG, M. BOUTON, de la Société Générale aux actionnaires, j’imagine, source ici

    Quand je pense aux malheureux salariés virés pour des erreurs de caisses de 50 euros.

    Vous constaterez que M. Bouton est néanmoins optimiste.

    7 milliards de pertes mais on y croit.

    5 Milliards de fraudes et un seul responsable, mis à pied, mais on y croit.

    Mais ce M. Bouton reste en place.

    Au fait c’est quoi son salaire à lui ?

    Sinon, régalez vous de ce courrier trouvé sur le forum de Boursorama.

    C’est une perle rare……

    source.

    ******************

    Lettre du PDG de GLE ce matin 09:08 24/01/08
    Le président Paris, le 24 janvier 2008

    Madame, Monsieur,
    J’ai le devoir de vous informer que la direction de la Société Générale a découvert une fraude
    interne d’une ampleur considérable, commise par un collaborateur de sa division de banque
    de financement et d’investissement.
    Ce dernier a été immédiatement mis à pied. Une plainte sera déposée à son encontre.
    Le Conseil d’Administration de la banque a appuyé les décisions que j’ai prises de mettre fin
    aux fonctions des cadres, y compris dirigeants, responsables de la supervision et des contrôles
    des opérations concernées.
    Les transactions sur lesquelles la fraude a porté étaient simples - une position à la hausse des
    marchés actions - mais dissimulées par des techniques extrêmement sophistiquées et variées.
    J’ai bien évidemment informé M. le Gouverneur de la Banque de France et M. le Secrétaire
    Général de l’Autorité des Marchés Financiers dès que j’ai eu connaissance de la situation, le
    dimanche 20 janvier.
    La perte subie est très importante. Toutes les mesures ont été prises sur le champ pour la
    circonscrire. Les failles des procédures de contrôles ont été identifiées et corrigées pour éviter
    tout nouveau risque de nature comparable.
    Pour autant, ni cette perte exceptionnelle, ni les provisions passées pour couvrir les
    éventuelles dépréciations d’actifs liées à la crise qui affecte les marchés de capitaux depuis
    l’été dernier, n’empêcheront la banque de réaliser un bénéfice net sur l’année 2007. En effet,
    la plupart de ses métiers, en France comme à l’étranger, ont continué à dégager de bons, et
    parfois d’excellents résultats d’exploitation.
    Afin de conforter le niveau de ses capitaux propres et de préserver ses notations externes à
    hauteur des meilleurs standards internationaux, la Société Générale procèdera dans les
    prochains jours à une augmentation de capital, qui fera plus que compenser la perte due à la
    fraude. Cette augmentation de capital a été entièrement garantie mercredi 23 janvier.
    Dès lors, avec la confirmation de sa solidité financière, la capacité du Groupe Société
    Générale à rebondir et à reprendre la croissance rentable qui la caractérise depuis de longues
    années est intacte. J’y vois, avec le soutien de nos actionnaires et l’engagement de nos
    collaborateurs, un profond motif d’optimisme.
    Dans le règlement des conséquences de cette affaire triste et regrettable, mon souci a d’abord
    été de préserver l’intérêt de nos clients et de continuer à mériter leur confiance.
    Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à mes sentiments les meilleurs.

    Daniel Bouton

    **********

    Et pendant ce temps la les ministres ont toujours table ouverte sur nos excellentes Radios(libres?) et TV(d'infos?) nationales.

    Raffarin, Santini, Bertrand, etc......

  • ARNAUD MONTEBOURG ET SERGE.....

    Interview d'Arnaud Montebourg

    Le député socialiste revient sur les accusations du Canard Enchaîné selon lesquelles il aurait été invité en vacances par Serge Weinberg, ex-patron de Printemps-Pinault-Redoute.
    Je l'aimais bien moi Arnaud.
    Mais faut qu'il soit plus malin....
    Sacré Arnaud, pris les doigts dans le pot de confiture.....