Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • BOUCHE A MERDE.

     

    7dbeb5919de621c3bd187ed21b77e027.jpg

     

    Dans la série pourquoi se casser le fion à mal écrire ce que d'autres ont bien fait, je vous invite à prendre connaissance de cet article glacifiant.

    ICI.

  • AVANT LA NAISSANCE.

    1b7ae863b0fc61db2fd92b0c7946c343.jpg

    Vous êtes mort

    Vous êtes morts !

    Nous sommes morts.

    Vous pouvez écarquiller les yeux, me prendre pour un fou, mais vous êtes mort.

    Le temps n’est rien, que du sable qui glisse entre nos doigts.

    Nous nous demandons ce qu’il y a après la mort. Mais demandons nous ce qu’il y a avant la naissance.

    Etions nous mort avant de naître ?

    Parce que si tel était le cas, alors personne n’a donné la réponse.

    Que garderai-je de ce passage ?

    Des émotions intenses, la haine, l’amour, la violence, le sentiment d’injustice.

    Que des choses vivantes, que des choses sensibles, le rire, l’odeur de l’amour, les yeux de l’autre qui te scrutent.

    La fumée d’une clope, le goût de l’alcool, l’ivresse géniale, les fulgurances d’une vie, la frustration de ne pas avoir assez aimé.

    Je suis mort et je ne regrette rien que ma couardise.

    Et le miroir, un jour, me renverra l’image de celui qui va partir.

    Et ce jour la il faudra bien faire ses valises et s’en aller en souriant et en se souvenant de tous ces corps étreints, de ses soupirs, de ses mots soufflés dans le feu de l’action, ces mots qui nous brûlent l’âme.

  • LA VIEILLE ET LE MARCHAND DE JOURNAUX.

     

    8258ad970e43137de5de989c6af8ad0f.jpg

    Je vous livre un post trouvé ici.

    Par l'internaute : Ecrit par : derrière la came | 30.12.2007 13:40

    A vous d'y voir ce que vous voulez.

    Jouer avec les mythes et les rêves du peuple, c'est ça la politique, continuer de leur faire croire qu'ils ont réchappé au cauchemards, on qu'on leur évite le pire. OK. Politique.

    Détruire les mythes, leur montrer qu'ils sont dans un cauchemard, ça c'est de l'artistique. Il faut choisir.

    Un exemple, hier j'achetais voici dans un kiosque. Première page sarkozy. Le vendeur derrière son comptoire discutait avec une cliente plutôt vieille (76 ans). Le vendeur était heureux, les réformes de sarkozy l'émoustillaient. Il parlait de Mayottes et de la réforme fonctionnaire à venir. Des privilèges nés juste après la révolution qu'il fallait éliminer. Il jouissait à l'idée que Sarkozy allait faire sauter ça. La vieille à coté de lui semblait elle aussi heureuse "il faut que ça bouge".


    Si j'avais été politique à ce moment là, j'aurais plutôt tenté de leur expliquer en quoi enlever ces privilèges ne leur apporterait rien à eux et blablabla (ils semblaient convaincu du contraire), etc ...

    J'ai préféré jouer à l'artistique. Je leur ai dit que j'esperais que Sarkozy irait encore plus loin dans les réformes pour renflouer la France et les dettes. Ils étaient heureux de me voir complices, j'ai vu leur sourire s'agrandir au point de voir les dents, l'oeil brillant d'émotion, la presque larme, j'étais jeune et belle à coté d'eux. Qu'une jeune et belle pensent comme eux, c'était ce qui leur fallait pour se complaire. Leur pupille s'est dilatté de bonheur.
    $J'ai parlé de sarkozy enthousiaste.
    Et la vieille m'a demandé ce que j'esperais qu'il ferait d'autre pour les jeunes. Je lui ai dit qu'il y avait dans notre société un problème de vieillissement de la population et qu'il fallait faire une réforme pour ça. Les vieux coûtaient trop chers. Il fallait les parquer et si possible ne pas trop les aider médicalement. Comme avant cette foutu sécurité sociale, époque bénie où les vieux n'atteignaient pas des âges si avançés puisque l'aide médicale était moindre et qu'ils mourraient plus vite. J'ai parlé de ce qu'ils nous coutaîent, inadmissible. La vieille n'a rien osé dire. J'ai dit que Sarkozy nous amerait enfin à accepter cette vérité là. Je me suis en suite tournée vers le vendeur de journaux : je lui ai parlé de rallonger le temps de travail et diminuer le taux de retraités, trop nombreux. La retraite pas avant 75 ans, comme aux états-unis. Là-bas, les vieux de 80 ans sont encore derrière leur kiosque à journaux à vendre ce qu'ils peuvent. Pas des feignants les américains. Autre chose qu'en France où on entretient les gens à rien foutre passé 65 ans. Voilà. J'esperais que Sarkozy nous amène à ça.
    Et si pas lui le prochain. Et je suis partie en leur souhaitant une bonne journée dans un grand sourire. Le silence derrière moi. Ca c'est de l'artistique.

     

  • LA MORT DE BENAZIR BHUTTO 3

    Lire l'article en partant du n° 1, 2 billets plus bas.......

    Je reprends cette excellente analyse parue sur le site de misna dont le lien est disponible à droite

    Malgré les généreuses "aides" économiques, logistiques et morales concédées par Washington, en particulier après le drame des Tours jumelles de New York, le général Musharraf ne s’est pas révélé à la hauteur des attentes américaines et il a parfois voulu en faire à sa tête, même avec de typiques ambiguïtés politiques.

    David Schultz, professeur à la Hamline University du Minnesota, a par exemple souligné, s’adressant à des médias américains, le sentiment profond de déception envers le général. Mais la mort de Benazir Bhutto dans un attentat convenait-elle à Musharraf ? Ni lui ni la victime n’étaient universellement aimés dans leur pays ; les camps respectifs restaient et restent bien définis et opposés l’un à l’autre, à tel point que le professeur Shultz a formulé l’hypothèse d’une possible guerre civile déclenchée par la tragédie d’hier.

    Alors que l’on approchait à grands pas des élections prévues le 8 janvier, une date qui sera difficilement respectée, quel intérêt Musharraf pouvait-il avoir à faire sauter le cadre politique qui était en train de se dessiner grâce au partage du pouvoir concordé avec l’ancien premier ministre? Faisant tourner la mappemonde depuis l’appendice pakistanais du vaste continent économique Sino-Indien jusqu’à la triple frontière Égypte-Gaza-Israël - et posant les yeux un peu plus loin, par exemple sur Annapolis – plus qu’entrevoir le portrait-robot d’un unique assassin ou d’un commanditaire précis, on se trouve devant de multiples interrogations quant aux réels porteurs d’intérêts pour une disparition de Benazir Bhutto.

    Pion des Américains et/ou d’autres, son élimination fait revenir à l’esprit d’autres crimes de haut rang, comme par exemple au Liban, autre terrain miné en plein "Grand Moyen-Orient". Et elle suscite des doutes inévitables : est-il possible que ce soient toujours des terroristes islamistes à vouloir déstabiliser tout et partout, même quand, comme dans le cas présent, cela ne peut que nuire à leurs intérêts ? Officiellement proposé au monde par le président américain avec le document "G8-Greater Middle East Partnership" lors des travaux préparatoires du Sommet du G8 de 2004, le concept de "Grand Moyen-Orient" est une définition géopolitique plutôt ambiguë ; aux dires de ses fondateurs, elle peut inclure une vaste portion de mappemonde de l’Égypte à la Turquie jusqu’à l’Afghanistan et au Pakistan, mais elle peut également servir à indiquer d’autres zones à forte présence musulmane.

    En avril 2004, le magazine français Le Monde diplomatique, référant l’avis d’Adam Garfunkel, membre des "conservateurs réalistes" américains (bien différents des néo-conservateurs), écrivait : "Dans certaines régions du monde, la démocratie peut nourrir des forces hostiles à son terme de comparaison, l’Occident" et ajoutait que dans le monde arabe, l’attitude amicale des Américains envers des régimes non démocratiques tels que l’Arabie Saoudite et l’Égypte était une "condition permanente d’éclatante hypocrisie diplomatique" porteuse de situations hostiles et conflictuelles.

    N’est-ce donc pas dans les conséquences d’un excès "d’hypocrisie diplomatique" – et d’arrogance politique – qu’il faut rechercher, au-delà de l’exécutant, le "primum movens" du nouvel imbroglio du chemin pakistanais vers la démocratie ? Une intrigue internationale privée de sens qui hier a tué Benazir Bhutto, exterminé des centaines de citoyens innocents en quelques semaines et qui, en l’absence d’une diplomatie non hypocrite, inspirée par l’honnêteté, la clarté et la réconciliation, ne peut faire du Grand Moyen-Orient, et pas uniquement, qu’une vaste étendue de haine, de désolation et de mort.

    (Pietro Mariano Benni, traduit de l’italien – CC)

  • LA MORT DE BENAZIR BHUTTO 2

    Je reprends cette excellente analyse parue sur le site de misna dont le lien est disponible à droite

    Au-delà des pulsions personnelles de Benazir Bhutto et de son orgueil politico-familial, le fait que Washington ait fortement voulu le retour de l’ex-premier ministre dans sa patrie après huit années d’exil volontaire n’est pas un mystère. Ceux qui cachent, taisent, font semblant d’ignorer ou diminuent cet aspect de la tragique affaire n’aident pas à voir les choses comme elles sont et ne rendent certainement pas service à la vérité.

    Comme il n’aide pas non plus d’ignorer le sort tragique du père de Benazir, le premier ministre Zulfikar Ali Bhutto, pendu en 1979 après un coup d’État et un procès controversé. Ni le destin encore plus tragique des frères de Benazir: Shahnawaz, trouvé mort en 1985, quelques années avant que sa sœur n’arrive au pouvoir, dans sa maison de Cannes, en France ; Murtaza, tué en 1996 à Karachi après avoir vécu des années en Afghanistan (suite à la pendaison de son père) et avoir ensuite été élu député à son retour au Pakistan bien plus tard. Sans parler de la longue peine de prison purgée par le mari de Benazir suite à un procès pour corruption. Mme Bhutto, que son Dieu l’accueille en paix, semble ne jamais avoir été au centre d’un système personnel de paix sur la Terre.

    Au même titre d’ailleurs que la République islamique du Pakistan, avec ses 150 millions d’habitants et ses dizaines d’ogives nucléaires, éloignée de la paix depuis des décennies, peut-être depuis la séparation de l’Inde en 1947. C’est peut-être aussi pour cela, comme pour ses études universitaires aux Usa que Benazir – un beau visage toujours enveloppé d’un voile de soie – a joui d’une bonne image un peu partout en Occident, même lorsqu’elle ne semblait pas la mériter.

    Jeune femme aux commandes pour la première fois il y a 20 ans dans un pays musulman (le second au monde derrière l’Indonésie) Mme Bhutto pouvait être vue par certains comme une sorte d’ambassadrice idéale de ce "Grand Moyen-Orient" à tout prix démocratique - et ami de Washington et de Tel Aviv – contemplé par les néo-conservateurs américains et convoité par les États-Unis, surtout avec la guerre en Irak. Limitrophe de l’Iran, de l’Afghanistan, de la République populaire de Chine, de la Mer d’Arabie et de l’Océan indien, le Pakistan ne se trouve certes pas au centre de cet échiquier, mais il peut en être une extension explosive, le prolongement d’une mèche interminable qui ne fait qu’amener la guerre, la violence, la mort et la destruction dans des zones de plus en plus vastes et instables de la planète. Sans arriver aux folles théories dudit "Nouvel ordre mondial" (le New World Order du "télé-évangéliste" américain Pat Robertson), l’idée d’un nouveau pas terrorisant en direction du "choc des civilisations" que prêche le plus virulent conservatisme américain (et pas seulement) est inévitablement évoquée suite au délit d’hier. (Pour la précision, l’administration Bush compte non moins de 150 anciens étudiants de la Regent University, une institution académique pas vraiment illustre fondée justement par le "télé-évangéliste" cité plus haut).

    Guidée, poussée, peut-être pas toujours à contrecoeur, par les hérauts de cette vision manichéenne du monde, Benazir Bhutto rentrait au Pakistan pour être aussi un pion de cette démocratie à exporter à tout prix dans le pays des "infidèles", parfois taxés de nouveaux ennemis de l’Occident après la chute du Mur de Berlin (et du communisme). (À suivre)

  • LA MORT DE BENAZIR BHUTTO (1)

    <></>

     Je reprends cette excellente analyse parue sur le site de misna dont le lien est disponible à droite

    INTERNATIONAL   28/12/2007   15.25

    Du Bureau du directeur : SUR LA MORT DE BENAZIR BHUTTO
    Politique et économie, Standard

     

    À la question de savoir qui a tué Benazir Bhutto, les hypothèses de réponses sont multiples:

    1) par exemple les talibans qui apparemment entrent et sortent du Pakistan comme bon leur semble à travers la région limitrophe de l’Afghanistan où Oussama Ben Laden, ou qui pour lui (ou pour d’autres) continueraient, selon certains, à coordonner le quartier général d’Al-Qaïda ;

    2) ou d’autres extrémistes islamistes étiquetés comme "membres d’Al-Qaïda", désormais retenus responsables de la plupart des maux du monde ;

    3) et pourquoi pas, comme l’a immédiatement dit le veuf de Benazir – notamment en vertu d’une lettre signée il y a quelques jours par la victime elle-même – le président pakistanais Pervez Musharraf ou ses complices et acolytes ?

    4) ou encore les services secrets d’un quelque pays occidental ou fortement anti-musulman ?

    5) ou encore un insoupçonnable de nature imprécise ? La liste des hypothèses plus ou moins raisonnables sur l’identité des auteurs et des commanditaires de l’attentat pourrait s’allonger à l’infini, considérant également le crépitement pour le moins suspect de réactions croisées le lendemain :

    1) le gouvernement "n’est pas au courant d’un lien d’Al-Qaïda avec l’assassinat, selon une communication à la presse du ministère de l’Intérieur pakistanais ;

    2) "Asia Times" et la chaîne télévisée locale "Ary" disent en revanche, avec insistance et résumés de coups de fil et de messages reçus, que l’attentat a été revendiqué par Al-Qaïda ;

    3) Fbi et Cia, les plus grands espions américains, disent pourtant que malgré les diverses revendications présumées, ils ne peuvent rien confirmer.

    Là encore la liste pourrait s’allonger mais cet éditorial risquerait de devenir, si ce ne l’est déjà, le boulier de la dietrologie. Alors, vu que jusqu’à présent, et peut-être pour un bon bout de temps encore, il est impossible de savoir qui est l’assassin, le véritable responsable, au-delà des exécutants matériels, doit être recherché ailleurs et autrement.

    Hormis la biographie personnelle enchevêtrée et tourmentée de Mme Bhutto, qui jusqu’en octobre dernier vivait un confortable et raisonnable exil à Dubaï avec toute sa famille, pour se soustraire à des accusations de corruption, on peut entrevoir d’autres ombres fuyantes et élusives derrière cette énième victime sacrificielle pakistanaise, certes une illustre victime, mais une parmi des centaines d’autres tuées ces derniers mois dans des attentas, des affrontements et des violences, en particulier suite à l’assaut donné en juillet à la Mosquée Rouge.

    Pourquoi Benazir Bhutto est-elle rentrée au pays et a-t-elle continué sa bataille politique d’opposition, contrainte à un dangereux slalom entre attentats et accords plus ou moins feints avec Musharraf ? Est-ce une héroïne, une sorte de Jeanne d’Arc chiite (la religion de son père et de 15 à20% des pakistanais) ou un simple pion d’un jeu bien plus vaste et complexe, un "pantin dans les mains de Washington" voire peut-être "le plus précieux outil américain" selon des définitions attribuées à diverses sources terroristes ? Était-elle vraiment motivée par le Pakistan et le futur du pays ou poussée par des pressions connues de tous mais que l’opinion prévalente conformiste mondiale peine à rappeler ? (À suivre)

  • IL A DU TALENT.

    Très joli clip.

    Ce chanteur a du talent.

    Stanislas, son premier clip "Le Manège"

    Découvrez Stanislas et son 1er album "L'Equilibre Instable" disponible le 19 novembre. Artiste complet au parcours atypique, chanteur d'opéra à 12 ans, il deviendra 10 ans plus tard directeur musical de l'orchestre de Massy. Auteur, compositeur pour différents artistes : Calogero, Charles Aznavour, Céline Dion, etc... et se lance en solo. Faites donc un tour dans "Le Manège" de Stanislas, 1er extrait de son magnifique album : "L'Equilibre Instable

     

  • ARCHIVAGE SAUVAGE

    44983e4175ca121345dd7711fcdf3220.gif

    Je suis désolé mais j'archive ce document d'exception qui ne concerne que moi.

    Si vous voulez le même, pour vous, gratos, c'est à cette adresse...

    ICI.

    Le portrait est saisissant......Faîtes vous plaisir.

    ********************************************************************

    L'analyse qui suit n'a pas la prétention de définir la totalité des tendances de votre caractère, un livre entier n'y suffirait pas !
    Son ambition est simplement de vous présenter l'astrologie avec une lecture simple et rapide des éléments psychologiques les plus importants de votre thème astral.
    Avec l'interprétation globale de votre ascendant, les planètes dites personnelles (du Soleil jusqu'à Saturne) sont analysées d'après leurs postions en signe.

      Même si cette analyse peut reflèter de nombreux aspects de votre personnalité, il est important de considérer qu'elle ne prend pas en compte les particularités plus personnelles de votre thème de naissance comme les positions des planètes en maisons, celles des planètes trans-saturniennes (Uranus, Neptune et Pluton), les aspects interplanétaires ou encore la relation entre l'ascendant et le signe solaire.


      Installez-vous confortablement, en ayant pris soin de consacrer un peu de temps à la lecture de cette étude, et laissez maintenant votre esprit pénétrer à l'intérieur de... vous-même.

        Nous vous souhaitons bonne lecture !

    Lion Ascendant Poissons

    L'ASCENDANT
    L'ascendant correspond à la postion de l'horizon terrestre (Est) au moment précis de la naissance. C'est un élément essentiel du thème astral qui caractérise le plus la personnalité de l'individu, autant que la position zodiacale du Soleil (c'est à dire le signe solaire). L'ascendant représente les tendances naturelles, le caractère, le tempérament et les potentiels.
    theme astral gratuit sur astroquick.fr

    Votre Ascendant est dans le signe des Poissons
    Outre les attributs que vous confère votre signe solaire, votre signe ascendant fait de vous une personne au charme mystérieux, indéfinissable mais irrésistible. D'une nature inspirée mais assez influençable, vous naviguez parfois imprudemment entre le réel et l'imaginaire. Vous pouvez parfois fuir vos responsabilités ou sombrer dans toutes sortes d'expédients vous aidant à fuir la triste réalité quotidienne. Évitez le plus possible de vous faire assister, alors que, paradoxalement, vous aspirez à assister les autres. En amour, vous collectionnez les passions les plus vives ou les amours qui finissent en… queue de poisson ! Si vous voulez éviter les trahisons et les déceptions, sachez toujours vous maintenir dans l'objectivité et le discernement. Vous pouvez trouver un certain équilibre auprès d’une personne réaliste, organisée mais ouverte à l’irrationnel et aux mystères de la Vie.
    Ils ont l'ascendant dans le même signe que vous : Jacques Anquetil, Patrick Dewaere, Dutronc, Pierre Dux, Henri Fonda, Jean Gabin, Alfred Hitchcock, Lionel Jospin, Lorin Maazel, Jean Marais, Mireille Mathieu, Caroline de Monaco, Renaud, Claude Rich, John Wayne.



    LE SOLEIL
    Le Soleil est représenté sur votre Carte du Ciel par un cercle avec un point en son centre. Il est en rapport avec la volonté, la vitalité et la créativité personnelle. Il définit la façon dont vous rayonnez dans votre entourage, votre autorité ou votre comportement en société.


    Votre Soleil de naissance est en Lion
    Vous êtes d'un tempérament énergique, entreprenant et chaleureux. La franchise, l'intégrité et la loyauté vous caractérisent, et vous n'aimez pas que l'on empiète sur vos plates bandes. Sensible à la flatterie, vous vous montrez cependant intraitable envers les hypocrites et les lâches. Avec ces derniers, vous pouvez adopter une attitude hautaine, arrogante, voire despotique, mais votre sens de l'honneur et votre ambition vous dictent de les ignorer “Les chiens aboient, la caravane passe…”.
    D'un naturel généreux, fidèle à vos principes comme à vos amours, vous avez conscience du devoir et de votre rôle de chef, que vous assumez mieux que quiconque même si parfois vous abusez un peu de vos privilèges. D'un caractère parfois orgueilleux, autoritaire ou dominateur, on ne peut cependant pas vous ôter vos qualités de chef. Professionnellement, vous vous dirigez de façon naturelle vers les postes d'autorité et d'organisation. D'un tempérament tout autant créateur que procréateur, vous aimez les enfants lesquels, tout comme vos créations, ont beaucoup de valeur et d'importance à vos yeux.
    Ce que les autres apprécient en vous, c'est votre puissance vitale, votre générosité et votre superbe.

    Ils sont du natifs du même signe : Anémone, Jean-Hugues Anglade, Emmanuelle Béart, Richard Berry, Alain Bougrain-Dubourg, Carole Bouquet, Bourvil, Daniel Ceccaldi, Coco Chanel, Alexandre Dumas, Louis de Funès, René Goscinny, Daniel Hechter, Alfred Hitchcock, Marc Lavoine, Luis Mariano, l'Abbé Pierre, Jean Poiret, Roman Polanski, Pierre Richard, Muriel Robin, Sempé, Sheila, Sylvie Vartan, Lambert Wilson.



    Votre Soleil est situé en maison V
    Vous avez un grand besoin de vivre intensément. Votre Soleil rayonne ici par sa volonté, sa personnalité ou tout simplement par sa joie de vivre. Vous avez le goût de la fête, du luxe, de l'apparat. Sensible aux apparences et aux fonctions de représentation, vous avez des dons innés pour la mise en scène et le spectacle. Vous accordez une place importante à la vie récréative, aux plaisirs et aux jeux, mais également aux enfants. D'ailleurs, l'amour des enfants ne vous empêche pas de développer autorité naturelle et affirmation de soi.




    LA LUNE
    La Lune est représentée sur votre Carte du Ciel par un croissant, lequel symbolise les phases rapides de son cycle. Elle est en relation avec nos émotions, notre sensibilité et notre humeur (c'est pourquoi bien souvent notre “mauvaise humeur”, du fait de son cycle rapide, ne dure pas). Elle est également en rapport avec notre imaginaire, nos rêves nocturnes.


    Votre Lune de naissance est en Bélier
    "La lune en Bélier court après ses désirs comme l'âne après la carotte".
    Vous avez tendance à suivre vos impulsions et à écouter le moindre de vos désirs. Vous réagissez de façon immédiate à ce que l'on vous dit, ce qui entraîne parfois des heurts avec autrui. Vous êtes d'un tempérament très indépendant, souvent instable, et votre rythme de vie est très rapide, sujet aux fréquents changements d'humeur. Un brin susceptible et fantasque, vous pouvez parfois céder à la colère. Dans vos rapports à autrui, vous avez sûrement remarqué qu'il est prudent de "tourner la langue sept fois dans votre bouche" avant de faire part de vos états d'âme !

    Ils ont la Lune dans le même signe : Thierry Ardisson, Michel Audiard, Daniel Auteuil, Josiane Balasko, Camille Claudel, Francois de Closets, Alain Delon, Francoise Dolto, Michel Fugain, Annie Girardot, Jean-Michel Jarre, Alfred Jarry, Emmanuel Kant, Guy Lux, Jean Mineur, Gérard Oury, Marcel Pagnol, Roger Pierre, Didier Pironi, Jacques Prévert, Auguste Renoir, Emile Zola.



    Votre Lune est en maison I
    De nature très réceptive, vous êtes d'une grande sensibilité aux "vibrations" extérieures, ce qui vous rend excitable, et parfois susceptible. Votre physionomie lunaire (visage arrondi) et votre pôle féminin très expressif attirent naturellement les protections et la popularité.




    MERCURE
    La planète Mercure est représentée sur votre Carte du Ciel par un croissant au-dessus d'un cercle et d'une croix. Elle est en rapport avec votre intellect et votre capacité à communiquer. Elle est également en relation avec votre système nerveux et votre capacité de réflexion.


    Votre Mercure de naissance est en Vierge
    D'un esprit logique ou scientifique, vous savez faire preuve de discernement, établir un diagnostic précis face à une situation donnée, expliquer de façon rationnelle les tenants et les aboutissants d'un problème. Les sciences dites "exactes" vous rassurent, et vous possédez également des dons pour la recherche et les mathématiques, l'écriture et la linguistique. Cependant on a pu - surtout durant votre jeunesse - vous reprocher votre manque de fantaisie et votre démarche purement analytique.

    Ils ont Mercure dans le même signe : Jean-Jacques Annaud, Georges Bizet, Alain Bougrain-Dubourg, Coco Chanel, Guillaume Durand, Alfred Hitchcock, Jean le Poulain, Philippe Noiret, l'Abbé Pierre, Sheila, Jean-Marc Thibault, Lambert Wilson.



    Votre Mercure est en maison VI
    Une certaine facilité d'adaptation dans le travail, l'habileté à produire, et votre aptitude au “bricolage” vous confèrent de grandes capacités de travail. Cependant votre intelligence est pratique, ingénieuse mais votre grande nervosité peut générer des problèmes de santé en rapport avec l'expression et le mouvement. Les déplacements sont généralement fréquents dans vos activités.




    VENUS
    La planète Vénus est représentée sur votre Carte du Ciel par un symbole qui ressemble à celui de Mercure, sans le croissant. Vénus est en relation avec vos valeurs personnelles, votre façon d'aimer, de vivre vos amours. Elle est également en rapport avec vos goûts et la qualité de vos sentiments.


    Votre Vénus de naissance est en Gémeaux
    Parfois exhibitionniste ou narcissique, votre façon d'aimer est faite de séductions et d'aventures amoureuses, dans lesquelles le jeu et la recherche de la complicité sont très importants. Inconsciemment, vous cherchez à vous affirmer dans le flirt et l'aventure, qui vous semblent plus faciles à vivre, surtout parce qu'ainsi vous vous impliquez moins dans la relation.
    Si vous avez dépassé ce stade, alors vous recherchez l'âme-soeur - dans le plein sens du terme - puisqu'à vos yeux l'amour est tout d'abord une grande amitié partagée. Vous pouvez passer des heures à discuter ou à minauder en riant dans les bras de votre partenaire. Vous aimez également jouer au chat et à la souris, tester sa résistance ou sa fidélité. Quoi qu'il en soit, vous avez besoin d'un partenaire qui ait le sens de l'humour, une intelligence franchement au-dessus de la moyenne et surtout… pas jaloux du tout !

    Ils ont Vénus dans le même signe : Isabelle Adjani, Anouk Aimée, Nathalie Baye, Mireille Darc, Dorothée, Fernandel, Gérard Oury, Pierre Perret, Bernard Pivot, Jean-Marie Poiré, Sim, Tetsu, Uderzo, Francis Veber.



    Votre Vénus est en maison IV
    Vous avez besoin de sécurité et d'intimité sur le plan sentimental. Aimant donner de la tendresse, vous aimez faire plaisir à vos partenaires, que vous considérez de façon inconsciente comme vos enfants. Vous aimez votre foyer, et votre intérieur est chaud, accueillant, agréable. Vous entretenez généralement une bonne entente avec vos parents et jouissez parfois des bienfaits venant de ceux-ci. D'ailleurs, vous ne vous éloignez guère du domicile parental. Vous pouvez espérer une renaissance de la vie amoureuse en fin de vie.




    MARS
    La planète Mars est représentée sur votre Carte du Ciel par un cercle duquel sort une flèche. Énergie masculine, elle est un symbole de virilité et d'action. Mars est en rapport avec votre puissance d'action, vos initiatives personnelles et l'énergie dont vous disposez. Elle est également en relation avec votre combativité - ou votre agressivité - et votre capacité à surmonter les obstacles.


    Votre Mars de naissance est en Cancer
    Vous prenez beaucoup à cœur votre travail, lequel est consacré généralement à la famille et à votre propre foyer. Vous aimez travailler dans une atmosphère conviviale, avec des personnes que vous considérez presque comme des amis de la famille. Votre agressivité étant généralement inhibée ou plus simplement passive, vous avez quelquefois tendance à somatiser et à tomber malade. Vous gagnez à vous dépenser physiquement grâce à la pratique d'un sport, et à exercer une certaine souplesse dans l'expression de votre autorité au foyer.

    Ils ont Mars dans le même signe : Isabelle Adjani, Jacques Brel, Patrick Bruel, Albert Camus, Audrey Hepburn, Jean Marais, Philippe Noiret, Marie-France Pisier, Michel Platini, Pierre Richard, Sempé, Lino Ventura, Jacques Weber.



    Votre Mars natal est en maison IV
    Vous avez ressenti dès l'enfance un climat d'agressivité, que ce soit dans votre famille ou au niveau de l'éducation que vous avez reçue. En grande partie à cause des tensions familiales, vous avez quitté vos racines, ou fondé votre propre foyer. Susceptible et "soupe au lait", veillez à ne pas reproduire avec vos enfants les schémas de l'enfance que vous avez fuie. Une activité professionnelle à la maison ou au sein d'une famille (sociale ou spirituelle) vous convient.




    JUPITER
    Jupiter est la plus grosse planète du système solaire. Elle représente votre potentiel d'expansion, de croissance, et de chance. Elle est en rapport avec votre enthousiasme, votre propension à exprimer la joie, à voir les choses de façon positive. Mais elle prédispose également aux excès.


    Votre Jupiter de naissance est situé en Taureau
    Votre enthousiasme personnel est essentiellement orienté vers la jouissance physique, sexuelle ou culinaire, et vous possédez un potentiel intense de chaleur affective. Auprès de vous on se sent vivre, on apprécie votre côté bon vivant et votre grande générosité. L'attachement aux valeurs traditionnelles ou familiales et une certaine volonté de puissance vous poussent à acquérir à tout prix la sécurité matérielle. Aussi, avez-vous du mal à accepter les périodes de vaches maigres. Votre élocution est calme, le ton chaleureux, et vos paroles sont pleines de bons sens, empreintes quelquefois d'un léger moralisme. Ce qui vous enthousiasme le plus : acheter ce qui vous plaît quand il vous plaît.

    Ils ont Jupiter dans le même signe : Richard Anconina, Jacques Brel, Bernard Buffet, Marcel Cerdan, Béatrice Dalle, Henri Fonda, Marlène Jobert, Thierry Lhermitte, Stéphanie de Monaco, Pablo Picasso, Renaud, Claude Rich, Daniel Toscan du Plantier.



    Votre Jupiter est en maison II
    Vous naissez avec des acquis ou des facilités : terrain ou maison de famille, protection d'un oncle ou d'une tante, et vous êtes apte à en jouir pleinement. Vous bénéficiez également de chances ou d'opportunités en matière financière ou foncière, ce qui vous accorde une certaine aisance. Il existe cependant en vous une tendance à vous approprier biens et gens, ou à dépenser de façon excessive. Vous gagnez à surveiller votre gourmandise et vos excès de zèle. Puisque vous appréciez ce qui est bon, soyez sélectif dans ce que vous mangez et apprenez à vous nourrir “nature”.




    SATURNE
    Saturne, qui se différencie des autres planètes par ses célèbres anneaux, est un peu moins grosse en taille que Jupiter. Elle est en rapport avec vos restrictions, vos blocages, vos limitations, mais également l'acquisition des connaissances et l'élévation sociale. Elle est également en relation avec votre part de sagesse intérieure et votre goût de l'effort personnel.


    Votre Saturne se situe dans les Poissons
    Vous avez parfois besoin de solitude, d'isolement, voire de recueillement. Votre âme solitaire a du mal quelquefois à faire le point, à définir ce qui est juste ou injuste, vrai ou faux, bien ou mal. De ce fait, vous avez besoin de temps à autre d'une petite retraite loin du monde et des influences, afin de vous ressourcer.

    Ils ont Saturne dans le même signe : Jean-Gabriel Albicocco, Simone de Beauvoir, Claude Brasseur, Eric Cantona, Béatrice Dalle, Alain Delon, Henri Fonda, Paul Gaugin, Claude Lelouch, Sophie Marceau, Stéphanie de Monaco, Isaac Newton, Jean-Paul Sartre, Jacques Tati.



    Votre Saturne est en maison XII
    Vous avez, profondément ancré en vous, le sens du sacrifice, du devoir ; Votre âme se sent prisonnière ou très solitaire. Vous avez besoin de temps à autre de vous retrouver seul. Vous gagnez à acquérir des connaissances ou un savoir dans l'ésotérisme, les sciences humaines, l'astrologie entre autres !
  • JE NE LA CONNAISSAIS PAS !

    104281da483094814749c6762d10d489.jpg

    Je ne la connaissais pas !

    Dans ce monde, nous pensons tout connaître, être bien informé, parce qu'Internet, parce que la démocratie, parce que les journalistes libres, la liberté de parole et bla bla.

    Mais Elle est morte et je ne la connaissais pas.

    Et ce soir j’ai déjà entendu la propagande se déchainer et les ordures déplorer sa mort.

    J’avoue que quand Georges Bush se déclare consterné j'ai un tout petit haut -le-cœur.

    Même l’autre et ses vacances de milliardaires, au bras de sa poule de luxe, s’est fendu d’un communiqué conventionnel et nauséeux.

    Les forces en présences se déchaînent et après l’accalmie espérée sur l’Iran, après la publication du rapport NIE sur l'absence de preuve de recherche sur la bombe nucléaire par lesIraniens, étonnamment la marionnette AL QAIDA ressort de sa malle et on nous l’agite sous le nez.

    Ce qui m’inquiète le plus c’est la faribole que l’on est en train de nous servir sur le meurtre des Français en Mauritanie.

    Tués par AL QAIDA!

    laissez moi-rire. Il faut croire que le contre feu était déjà allumé.

    Il semble que la France soit bien placée dans le peloton de tête des valets des Néocons Américains.

    On peut compter sur le plus grotesques Président de la cinquième République Française pour nous entraîner dans la pire des aventures.

    Mais ELLE est Morte pour ses idées, et c’est cela que je retiens.

    Pour cela nous devons l’honorer et pour la même raison nous devons haïr l’horrible gnome qui nous sert de Président et tout ceux qui le défendent tous les jours que Dieu fait sur nos écrans et sur le net..

    Car ce qui arrive est TERRIBLE et nous le savions tous.

    A lire cette analyse pertinente sur les luttes de pouvoirs états-uniennes qui se déroulent en ce moment.

    Prions !

  • BHUTTO butée.

     

    RAWALPINDI, Pakistan (Reuters) - Benazir Bhutto, ancien Premier ministre pakistanais, a été assassinée dans un attentat alors qu'elle venait de quitter une réunion électorale jeudi à Rawalpindi, près d'Islamabad.

    Sa formation, le Parti du peuple pakistanais (PPP) et les médias officiels ont confirmé son décès.

    "Elle est morte en martyre", a déclaré Rehman Malik, un responsable du PPP.

    Bhutto, 54 ans, est décédée après son transfert dans un hôpital de Rawalpindi. Selon la chaîne de télévision Ary-One, elle a reçu une balle en pleine tête.