Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • On a soif d'idéal!

    Foule sentimentale - 1993

    Oh la la la vie en rose
    Le rose qu'on nous propose
    D'avoir les quantités de choses
    Qui donnent envie d'autre chose
    Aïe, on nous fait croire
    Que le bonheur c'est d'avoir
    De l'avoir plein nos armoires
    Dérisions de nous dérisoires car

    Foule sentimentale
    On a soif d'idéal
    Attirée par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle

    Il se dégage
    De ces cartons d'emballage
    Des gens lavés hors d'usage
    Et tristes et sans aucun avantage
    On nous inflige
    Des désirs qui nous affligent
    On nous prend faut pas déconner dès qu'on est né
    Pour des cons alors qu'on est des

    Foules sentimentales
    Avec soif d'idéal
    Attirées par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle

    On nous Claudia Schieffer
    On nous Paul-Loup Sulitzer
    Oh le mal qu'on peut nous faire
    Et qui ravagea la moukère
    Du ciel dévale
    Un désir qui nous emballe
    Pour demain nos enfants pâles
    Un mieux, un rêve, un cheval

    Foule sentimentale
    On a soif d'idéal
    Attirée par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle

  • Déjà des souvenirs commençaient à crever.

    5034c42ce7f6e36f435bad3e950a2af8.jpg C’est au hasard de mes pérégrinations sur le web que je suis tombé sur ce poème de Queneau. Le titre en est trompeur, il s’agit du nom de la ville ou il est né.Il met en mots la nostalgie que ressent un être humain devant la disparition, démolition des lieux ou il a grandi !

    C’est beau.

     

     

    Le havre de grace

    Il ne faut pas chercher espace et souvenir
    Dans la poussière énorme où dorment les maisons
    Il ne faut pas chercher le temps et la mémoire
    Dans la ferraille obscure où s’ébrèchent les toits
    Je n’aurai pas cherché le vin ni le plaisir
    Dans le vide indigo d’une fenêtre aveugle
    Je n’aurai pas cherché le moment et l’histoire
    Dans les rues abruties sous le poids des murailles
    Les plans retraceront cette topographie
    Les archives créeront cette chronologie
    La mort s’affirme pure au creux des brèches sèches
    Le sable se répand sur les jardins majeurs
    Et l’école écroulée aspire mon enfance
    Squelettes d’épiciers squelettes de tailleurs
    Cadavre dispersée de la vieille libraire
    On a tué tous les murs on a tué la lumière
    Déjà des souvenirs commençaient à crever
    On a tué tous les murs bétail supplémentaire
    Je meurs par tout quartier La ville toute entière
    Saute dans le matin en petites poussières
    Dont l’une fut mon cœur et l’autre fut ma main
    Et ma tête et mon pied et mes cahiers scolaires
    Et l’angoisse et le pain et les jeux et la nuit
    Un balai un balai pour toute la poussière
    Je suis si mort déjà que je puis rire aux larmes
    Et la mer lessivait ce qui veut bien blanchir

    (Raymond Queneau)

  • LA ROUE!

    29a616b6f71a26041b347a69d2abeaa6.gif(Supplice de) la roue.

    Supplice qui consistait à étendre le condamné sur une croix de Saint-André, à lui rompre les membres et la poitrine avec une barre de fer et à l'exposer sur une roue de carrosse placée à l'extrémité supérieure d'un poteau.

    b67d17145dad43d2234a76b4acc47c3f.jpg

     Faire la roue:
     

    [À propos de certains oiseaux] Déployer les plumes de la queue en éventail. La roue. La queue ainsi étalée.

    f25f3283d7264714adec63823aa16432.jpgSymb. des cycles, des recommencements, des révolutions, en raison de son mouvement]
    La roue de la Fortune. [Attribut de la Fortune, divinité du Hasard, symbole des vicissitudes de la destinée hum.] La Fortune à sa roue Attache mille ambitieux, Les précipite dans la boue Ou les élève jusqu'aux cieux (Béranger, Chans., t. 3, 1829, p. 62).Roue de fortune. Dixième lame du tarot qui symbolise le changement.
     La roue tourne. Les choses changent, évoluent.

     

    06414e8beea582804178407fcefc22d5.jpg

     La roue en tant que symbole: 
    [Symb. solaire en raison de sa disposition rayonnante et de son mouvement] Jésus, à une certaine époque, a été identifié avec le soleil. Il s'inscrit au milieu de la roue à rayons. Son monogramme, dans le disque dérivé de la roue solaire, conserve un sens lumineux. Et l'antique roue solaire persiste dans maints types iconographiques du Moyen Âge (Montherl., Bestiaires, 1926, p. 516).
     

    Mais il y a encore un symbole archaïque particulièrement important associé à la roue et à la royauté: celui de Chakravarti ou du "souverain universel"; étymologiquement, son nom signifie le "Seigneur de la Roue"; il en est le seigneur parce qu'il la domine en maintenant l'axe immobile. Dans ce symbole, la roue qui tourne autour du moyeu est la manifestation, tandis que le souverain, immobile, rappelle l'image du "moteur premier" dans l'oeuvre d'Aristote. La roue de l'existence dans le bouddhisme reprend une image similaire.
    D'une certaine façon, les différentes "roues de la fortune", présentes dans l'antiquité et aussi au moyen âge occidental, ont également une signification "cosmogonique", archétypale et universelle. De même, le cas du "parasol" du Seigneur de la Roue se retrouve au sommet des grands arbres de Cocagne (Schlaraffenmast), où une grande roue trône, chargée de présents pour ceux qui parviennent à l'escalader complètement.

     

    Notons qu' une simple expression comme: "La roue tourne" peut nous aider à découvrir la représentation que l'humanité se fait du monde depuis des millénaires.

    L'universalité du symbole, repris par diverses cultures et dans des temps différents, permet de comprendre ce qui nous relie et non ce qui nous divise.

    Ceux qui connaisse mes marottes ne manqueront pas de constater que le symbole de la roue nous ramène inexorablement à l'idée de centre, de point initial et au "seigneur de la roue" autre nom de Dieu!

     

    Merci sarah!

  • LA ROUE TOURNE!

    Voici une illusion (CE N'EST PAS UN GIF),on a l'impression que les roues tournent, mais non, le cerveau n'arrive pas a se concentrer.

    7d0f89aca5b8791a8a148a51e3bd7ae6.jpg
  • J'ESPERE.

     



     
    a1e3166e3ca9465b4e245d8a132fefef.jpg

    l'image ci dessus est intitulée: Soumission à l'Espérance (Soumission of Hope)

    http://www.artemis-artist.com/html/en/oeuvre.31.html

     

    EN REPONSE A :  

    Je ne pense pas que l'on puisse qualifier de "tentatives dérisoires de contestations" ce qui se passe sur le net. C'est, pour moi, la seule arme qu'il nous reste, pour pouvoir échanger des idées contestataires, sans censure possible (régime Sarko.)
    Je trouve que ce que tu écris, est très beau mais aussi d'une infinie tristesse, presque vide d'espoir sur l'Homme.
    Bien sur, ce monde ne "tourne pas rond", bien sur je te "rejoins" sur de nombreux points....bien sur qu'actuellement "manque l'étincelle".....bien sur...
    Mais la roue tourne dit-on, je garde espoir sur l'Homme, sur sa capacité à faire renaître cette étincelle qui souléve des montagnes.....
    (précision:en me relisant, tu pourrais penser que je suis "croyante" en je ne sais quelle religion, il n'en est rien!)

    Ecrit par : sarah7 | 23.09.2007

    La roue ne tourne pas.

     


     

    Très beau chant africain, très doux, espérance tu fais avancer les hommes lucides est impuissants.

  • LES LAPINS!

     

     

    7587f7eaa7bb0f8919b32bc587612375.jpg

    La réacratie, concept fulcanellien, me semble assez juste pour qualifier toutes les tentatives dérisoires de contestations vues sur le WEB.
    Il manque l'étincelle, il manque ce qui fait qu'un tas de cellules devient plus qu'un simple et complexe agencement protéique....Il manque la vie et l'esprit de ceux qui dessinaient des animaux sur les parois des cavernes...que ceux qui ont mis pour la première fois en terre leurs frères avec des fleurs coupées sur leurs dépouilles...il y a 20 000 ans!
    Il manque la force des bâtisseurs de pyramides qui ont élevé des monuments inutiles pour le quidam d'aujourd'hui, le même qui les admire et qui se déclare hostile aux sacré....Ridicules humains, ouvrez les yeux...
    Il manque l'humanité décomplexée.....

    Ce matin j’ai enterré la lapine de mes parents, morte dans la nuit. Mon père, fatigué s’est montré incapable de creuser le trou dans le jardin.

    " Je ne peux plus rien faire " me confie-t-il pendant que je creuse.

    Que dire, les larmes me viennent aux yeux ! et alors ?

    Ma mère émue m’a demandé de venir pour inhumer LULU la lapine.

    J’ai pris mon fils avec moi et je suis allé creuser la tombe.

    La Lapine était couchée sous un buisson, elle n’avait pas voulu rentrer dans sa cage, elle à vécu en silence et elle est morte en silence !

    Le Lapin est un animal silencieux, même dans la mort !

    Bon dieu de bois, frères humains, nous ne sommes pas des lapins !

  • Il y a tant de vagues et de fumée....

    Il y a tant de vagues et de fumée
    Qu'on arrive plus à distinguer
    Le blanc du noir
    Et l'énergie du désespoir
    Le téléphone pourra sonner
    Il n'y aura plus d'abonné
    Et plus d'idée
    Que le silence pour respirer
    Recommencer là où le monde a commencé

    Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
    Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
    Tout seul avec le vent
    Comme dans mes rêves d'enfant
    Je m'en irai courir dans le paradis blanc
    Loin des regards de haine
    Et des combats de sang
    Retrouver les baleines
    Parler aux poissons d'argent
    Comme, comme, comme avant

    Y a tant de vagues, et tant d'idées
    Qu'on arrive plus à décider
    Le faux du vrai
    Et qui aimer ou condamner
    Le jour où j'aurai tout donné
    Que mes claviers seront usés
    D'avoir osé
    Toujours vouloir tout essayer
    Et recommencer là où le monde a commencé

    Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
    Où les manchots s'amusent dès le soleil levant
    Et jouent en nous montrant
    Ce que c'est d'être vivant
    Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
    Où l'air reste si pur
    Qu'on se baigne dedans
    A jouer avec le vent
    Comme dans mes rêves d'enfant
    Comme, comme, comme avant
    Parler aux poissons
    Et jouer avec le vent
    Comme dans mes rêves d'enfant
    Comme avant

  • SARK-OCDE

     

    041b61adb4d72fd312fa8fbd109b51ba.gif

     

    Contrat unique ?

    Il faut donc revoir la législation sur la protection de l’emploi. L’une des possibilités serait d’introduire un contrat unique qui assure une protection augmentant progressivement en fonction de l’ancienneté dans l’entreprise, qui maintienne le contrôle judiciaire sur le caractère non abusif du licenciement (comme dans le cas de discrimination), tout en laissant pour le reste l’employeur seul juge de la pertinence économique de la décision de se séparer d’un ou de plusieurs salariés.

    Assouplissement du contrat de travail ?

    il faut envisager d’autres moyens d’assouplir la réglementation du CDI, par exemple en élargissant la définition du licenciement économique, en simplifiant les procédures de licenciement et en allégeant les obligations de reclassement imposées aux entreprises. Tout nouveau dispositif n’est utile que s’il fournit aux employeurs autant de flexibilité au début du contrat que les possibilités actuelles.

    Age de la retraite ?

    Il faudrait abroger les dispositifs qui incitent à une retraite anticipée, et donc mettre fin à la dispense de recherche d’emploi et à l’exonération fiscale des indemnités de départ à la retraite.

    Le SMIC ?

    Pour augmenter l’emploi peu qualifié, le SMIC devrait croître à un rythme beaucoup plus faible dans les prochaines années, au minimum en évitant les « coups de pouce ». Il faut en effet s’assurer que sur longue période le SMIC ne croisse pas plus vite que la productivité des personnes peu qualifiées.

    Les régimes spéciaux ?

    L’équité et, dans une moindre mesure, les préoccupations budgétaires exigent d’engager immédiatement un processus d’élimination progressive des privilèges des régimes spéciaux des salariés des entreprises actuellement ou anciennement publiques, épargnés jusqu’à présent par les réformes.

    Fusion ANPE/UNEDIC.

    Il est important d’harmoniser les droits et obligations des personnes sans emploi potentiellement actives, de mettre en place un système commun d’aide au retour à l’emploi, d’instaurer une obligation de recherche d’emploi et de cibler ces actions sur les personnes qui en ont le plus besoin et non pas en fonction de la prestation particulière dont elles bénéficient. Cette harmonisation exige un système dans lequel une seule institution serait chargée de tous les dispositifs, ce qui serait plus facile si l’organisme responsable des services de placement des chômeurs, l’ANPE, était mieux coordonné et à terme fusionné avec celui de l’assurance chômage, l’UNEDIC.

    Le non remplacement des fonctionnaire partant à la retraite.

    L’État a insuffisamment réduit le nombre de ses fonctionnaires par rapport à la réduction de ses compétences. Les collectivités territoriales, quant à elles, ont massivement recruté. La forte augmentation de l’emploi public qui en a résulté se traduit également par un gonflement du coût des retraites dans l’avenir. L’État doit tirer parti du prochain départ à la retraite d’un grand nombre de ses agents pour réduire l’emploi public total. Les services déconcentrés de l’État qui font double emploi avec les organismes correspondants des collectivités territoriales devraient être évalués et supprimés s’ils ne sont pas absolument nécessaires.



    Programme de SARKO ?

    Non, recommandations de l’OCDE. JUIN 2007.

    http://www.oecd.org/dataoecd/61/50/38840751.pdf

    Sarko n’est que le Servile exécutant du gouvernement mondial…….


    http://www.oecd.org/document/42/0,3343,fr_2649_34321_38844074_1_1_1_1,00.html

  • BELPOMME LE PREUX!

    Pour la première fois, le dossier des pesticides est ouvert en grand, et il ne pourra plus être refermé.

    Savez-vous qu’il y a des pesticides dans la rosée du matin sur les fleurs ? Savez-vous qu’il y en a dans l’eau de pluie, à Paris, Rennes, Marseille, Lyon, Bordeaux ? Savez-vous qu’il y en a dans les sources, dans les nappes les plus profondes, dans les sols, dans les pommes, dans le pain ? Savez-vousqu’il y en a dans le sang des nouveau-nés, dans le lait des mères, dans la graisse de nos corps ? Savez-vous qu’il y en a dans l’air intérieur des maisons ?

    Les pesticides sont partout, et leurs molécules s’attaquent directement à la vie des humains et de tous les êtres vivants.

    Antilles : silence on empoisonne !
    Les nouvelles que nous recevons de Guadeloupe et de Martinique sont véritablement effarantes. Avec la bénédiction de l'AFSSA (l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), l'Etat Français, sous la signature du ministre de l'économie des finances et de l'industrie, du ministre de l'agriculture et de la pêche, du ministre de l'outre-mer, du ministre de la santé et des solidarités, vient d'autoriser la consommation de denrées alimentaires d'origine animale et végétales contaminées à des taux élevés par le chlordécone, un pesticide particulièrement redoutable utilisé sur les bananes.

    Rappel des faits :

    Octobre 2002 : une tonne et demie de patates douces en provenance de la Martinique sont saisies par la répression des fraudes sur le port de Dunkerque. Elles présentent une forte contamination par le Chlordécone, un insecticide puissant utilisé sur les exploitations de bananes et interdit depuis 1993.

    Juillet 2001 : un rapport est remis à Dominique Voynet, ministre de l'environnement, et à Dominique Gillot, secrétaire d'état à la santé. Rédigé par deux inspecteurs généraux des affaires sociales et de l'environnement, il décrit un état de pollution "difficilement admissible" ainsi que les risques sanitaires courus par la population (cancers, troubles neurologiques et de la reproduction).

    Juillet 2005 : dans l'indifférence estivale est rendu public le rapport de la commission parlementaire qui s'est rendue sur place en février de la même année. Elle constate que les arrêtés ne sont pas appliqués, d'ailleurs comment pourraient-ils l'être ? Elle apprend aussi que le Chlordécone ne se dégrade pas et pourrait rester dans les sols pendant plusieurs siècles.

    En conclusion : le rapport propose de fixer une limite maximale de résidus (LMR) en dessous de laquelle des produits contenant du chlordécone pourront être consommés.

     

     

     

    Pour ceux qui veulent en savoir plus :

    http://www.assemblee-nationale.fr/12/rap-info/i2430.asp

    Ou l'on apprend entre autre que :

    Le chlordécone fut breveté en 1952 aux Etats-Unis.

    La production devait être interrompue au mois de juillet 1975, des défaillances graves dans le dispositif d'hygiène et de sécurité ayant été constatées. Une pollution importante de l'environnement immédiat de l'usine, ainsi que des effets toxiques aigus sur les travailleurs de l'usine qui n'étaient pas correctement protégés au regard des réglementations sur la sécurité au travail expliqueraient, selon les informations recueillies par la mission, la fermeture brutale de l'usine.

    Les autorités auraient alors décidé d'interdire la commercialisation et la production du Képone au mois d'août 1976

     

    En 1984, un rapport de l'IPCS (7) consacré au chlordécone conclut avec une grande circonspection : " on a le sentiment que l'usage de ce produit ne devrait pas être encouragé, sauf là où il n'existe pas de solution adéquate ".

    7 () International program on chemical safety, organisme commun à l'OMS, à l'OIT et au Programme des Nations Unies pour l'environnement.

    1. En Guadeloupe

    Une étude la DSDS (Direction de la santé et du développement social), menée de septembre 1999 à février 2000, mit en évidence une importante pollution des sources du Sud de Basse-Terre par des pesticides organochlorés interdits depuis plusieurs années.

    2. En Martinique

    C'est également en 1999 que la DSDS entreprit une campagne intensive de prélèvements qui se déroulèrent entre le mois de juin et le mois d'août sur sept sites.

    Les prélèvements étaient réalisés chaque semaine en eau superficielle (cinq sites) et deux fois par mois pour les eaux souterraines (deux sites).

    ********************************************

    Que rajouter de plus? depuis 30 ans les autorités connaissaient la gravité de la situation.

    Lisez le rapport!

     

     

     

     

  • PAUVRE PÊCHEUR.

     

    Itw de M. Bretin pêcheur pro depuis 15 ans sur le Rhône et la Saône.

    Interdiction de commercialiser le poisson.

    Depuis 1990 des interdictions de commercialisation du poisson du rhône.

    Cela fait 17 ans que la rivière est polluée par les PCB, invisibles, inodores et dangereux.

    L’origine de cette pollution est connue et les usines deversent toujours le poison dans le Rhône.

    Il s’étonne du manque de réaction des citoyens.

    Le Rhône est pollué sur 400 km jusqu’à la Camargue.

    On nous laisse manger du poisson contaminé !

    On nous raconte, la prefecture, qu’on peut en manger en petite quantité. Incroyable !

    Des solutions ? : On ne cherche pas les coupables. Le 1er arrêté remonte au 14 septembre 2005, interdiction de commercialisation du poisson.. Qu’a t-on fait depuis 2 ans ? on apprend aujourd’hui que le Rhône est pollué jusqu’en Camargue.

    Les exploitations piscicoles de Camargue sont elles polluées, la mediterranée à l’embouchure est elle polluée? quid des poissons et crustacés?

    On continue à balancer 1.5 kg de poison /jour, 500kg par an depuis des années !

    Plainte déposée contre X le 14 septembre 2005, rien n’a été fait, aucune nouvelle, le parquet doit donner son accord ?

    Ce pécheur dit que c’est grave pour les professionnels, mais déplore la gravité de la situation et le silence généralisé sur cette affaire.

    On continue de deverser le poison, rien n ‘est fait.

    Depuis 17 ans on sait, on se force à oublier !

    Voila, en substance, ce que nous dit cet honnête homme que je salue bien bas!

    Alors quoi?

    -----------------------------------------------------------------------------

    Un jour ou l'autre il faudra qu'il y ait la guerre
    On le sait bien
    On n'aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
    On dit c'est le destin

    Tant pis pour le Sud
    C'était pourtant bien
    On aurait pu vivre
    Plus d'un million d'années
    Et toujours en été.

    Je me souviens de mon vélo orange et des cannes à pêche que je fixais tant bien que mal.
    Je me souviens de ces vignobles de Chateauneuf du pape et des gros galets brulants sous les grappes.
    J'ai encore l'odeur de la vase du fleuve dans le nez sous le vieux pont suspendu et rouillé.
    Je vois encore mon bouchon filer sous l'eau, tiré par le gardon ou l'ablette.
    Je sens l'odeur du poisson sur mes mains et l'odeur du sous bois de l'ile de la Barthelasse.
    Chantons pour ceux qui se suicident en nous tuant à petit feu!
    db82b94a80d63c25e94dfdddcfdc6442.jpg
    La Barthelasse