Compteur Gratuit

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

AU FIL DE L'EAU. (ESPéRANCE)

  • Extrait.....

     
     
     

    https://www.facebook.com/facebook/videos/10153231379946729/

  • La vérité ou le bonheur ?

    Pourquoi ne pas comprendre ? Tu veux que ton fils se marrie avec son meilleur pote et qu'il paye un ventre pour élever un gosse ? Quelle abomination !

    Tu veux que ton enfant change de sexe et que ta fille se laisse pousser la barbe ? Démoniaque !

    Tu veux que ton corps soit dépecé et vendu en morceau, sans ton accord, au plus offrant dans le monde entier en enrichissant au passage quelques sinistres marchands de chair ? qu'ils grillent en enfer, tous ces vendeurs de morts !

    Il est là et ne se cache plus, vous ne le voyez toujours pas ?

    Lire la suite

  • Tu l'as dit, bouffi !

    Enfin du rap qui cause à ma conscience torturée !

    Lire la suite

  • ragtime+lettre à Elise.

  • Minute de silence? Ferme là !

    aaaJhawrg_b_R_b_R_apologie_du_terrorisme_valls_cazeneuve-e1ba6-8d470.jpg

  • Europe??

  • L'appartement

    Salut Lecteur.

    Je sais pas comment tu es arrivé ici, espace virtuel isolé et délaissé par son proprio.

    Ici c'est comme un vieil appartement dans lequel on ne vient jamais et qui prends la poussière, mais qu'on garde quand même avec l'espoir d'y rencontrer des nouveaux amis ou d'anciens perdus de vue.

    Il faut voir la gueule des rideaux et la crasse dans l'évier de la cuisine pour mesurer les dégâts du temps qui passe.

    C'est sans doute l'inconsciente raison de l'existence de cette île souvent déserte dans l'océan agité du web, regarder l'action du temps qui passe.

    En d'autre temps l'appartement était décoré, le ménage y était fait régulièrement, j'y recevais des amis et même des ennemis, le salon parfois bruissait de conversation passionnées, on croyait pouvoir changer le monde grâce aux nouvelles technologies, et puis l'obscurité derrière les fenêtres croissait inexorablement.

    Alors j'ai laissé les clefs au concierge, j'ai fermé la porte, vidé les cendriers et jeté les bouteilles vides et je suis parti non sans me retourné une dernière fois depuis la rue pour regarder la fenêtre aux rideaux fermés de ce lieu aujourd'hui vide de sens pour moi.

    J'avoue avoir tenté de lui redonner vie en y amenant quelques objets étranges chinés sur des continents virtuels ou la vie grouillait encore, mais je dus me rendre à l'évidence que je commettais de grosse fautes de goût, rien ne semblait rendre à l'appartement son attrait d’antan, même pour moi.

    J'avais de temps en temps un visiteurs qui me glissais des billets sous la porte, leur lecture me faisait toujours plaisir mais j'y ressentais de la tristesse et parfois une certaine rancune, je dois avouer que mon impuissance à rendre leur auteur plus heureux me fait peur et me renvoie à ma finitude, à ma vacuité.

    Voila la vie de cet endroit, j'y entrepose des objets que je crois importants, mais devant l'amoncellement créé je vais devoir faire un tri et ne garder que l'essentiel, pas sûr que j'y parvienne. 

     

    598x900xappartement-paris-11.jpg.pagespeed.ic_.xxt1lP-MkJ1.jpg

    appartement-parisien-fige-dans-le-temps-depuis-1942-3.jpg

    553x346xappartement-paris-2.jpg.pagespeed.ic_.nSYA8R9IR8.jpg

     

  • corruption, carte de France.

    corruption_copie.jpg